Partagez|

Rock The Casbah [Jessie]

DELTA
avatar

Nombre de messages : 294
Age : 27
Année : 5e année
Option : Littérature
Célébrité : Jennifer Lawrence
Crédit : Mockingtwelve
Date d'inscription : 01/07/2012
Jukebox : The Kinks - All Day And All Of The Night ; The Beach Boys - Wouldn't It Be Nice ; The Isley Brothers - This Old Heart Of Mine ; The Marvelettes - Please Mr. Postman ; Them - Gloria ; Otis Redding - The Dock Of The Bay ; Stealer Wheel - Stuck In The Middle With You [j'ai des goûts de grand-père à Noël]



Feuille de personnage
Disponibilité RP: Libre

:
MessageSujet: Rock The Casbah [Jessie] Lun 19 Nov - 20:39



✖KATE & JESSIE✖
« Rock the Casbah »

-Tu as de très beaux yeux...
La nuit commençait pourtant bien du côté de Kate, ce soir-là.
Elle avait rejoint il y avait une heure de cela une petite fête sans prétention chez une camarade de classe, qui habitait un bel appartement sur Cambridge. Elle avait réussi à gagner une partie de Guitar Hero contre un beau garçon, Damon, qui lui avait offert, pour lui prouver qu'il n'était pas mauvais joueur, un verre qu'elle avait bu, Delta digne de ce nom, en une seule longue lampée, sans même demander ce qu'il contenait. Puis elle avait vidé un autre verre en l'honneur de l'album de Queen diffusé dans le salon, hurlant que le rock ne mourrait jamais, et déjà elle avait senti qu'elle allait déraper avec ce charmant garçon qui s'évertuait à lui demander quelle matière elle étudiait (mais je n'étudie pas, mon gars, je ne suis pas en cours là, je suis en soirée !). Par la suite, elle avait bu encore plus ou moins pour célébrer la nuit, Dionysos, le pot de fleur sur le balcon, ce joli colibri sur les tableaux de l'entrée (« c'est une girafe, Kate »), et les étincelles dans la boîte à cookies. En vidant un dernier verre en hommage au premier, elle avait craqué et avait lâché un compliment de sa voix la plus émue :
-Vraiment de très beaux yeux...
-Kate, tu sais, Riley dit qu'il mord, qu'il ne faut pas trop s'en approcher...

Elle sentit Damon la soulever et l'emmener vers une fenêtre pour qu'elle prenne l'air.
-Oh non...Je voulais rester avec le chien...protesta-t-elle, réalisant qu'elle avait les joues brûlantes.
-Laisse-le, ça vaut mieux...Tu as bien vu qu'il te grognait dessus...
-Ah bon ?

Elle sentit le vent lui rafraichir le visage. Effectivement, c'était agréable. Son esprit redescendait peu à peu sur terre, et le flou autour d'elle s'évaporait lentement (très lentement), mais sûrement. Damon la regardait, attentif, d'un œil amusé. Elle reconnut enfin les traits de son visage, qui lui apparaissaient moins fins en début de soirée. Elle lui sourit. Il avait décidément l'air sympathique.
-Je n'aurais jamais dû te donner ce premier verre, on dirait que tu fais partie de ces filles qui ne savent pas s'arrêter...
C'est vrai qu'il venait de la surprendre en train de draguer un chien (elle aimait tellement animaux...).
-Ouais, c'est à peu près ça...commença-t-elle, avant de se faire interrompre par une sonnerie de téléphone.
La sienne, en fait. Elle souleva le bas de sa robe d'un geste brusque, qui surprit beaucoup Damon, à en juger par ses yeux écarquillés. Il devait croire qu'elle agissait encore sous l'influence de l'alcool, alors que tout cela était très logique : elle avait simplement mis son téléphone sous son collant, tout près de sa hanche, parce qu'elle n'aimait pas ramener de sac en soirée et qu'elle n'avait pas de poches sur sa veste. Logique, n'est-ce pas ? Oui, logique.
-Allo ? répondit-elle, les paupières lourdes.
La voix sèche de Jessie ne perdit pas de temps et entra immédiatement dans le vif du sujet :
-Je ne veux pas savoir pourquoi t'es en retard. Ramène-toi immédiatement, sans faire d'histoire.
Elle raccrocha avant que Kate ne puisse lui répondre (avant que Kate ne la comprenne, en fait). Elle fronça les sourcils bêtement. Il était tard, très tard...Qu'est-ce qu'elles avaient bien pu prévoir à une heure pareille qu'elle aurait oublié ? Elle se massa le front. Résumons, résumons...ce matin-là, Jessie avait...oui, elle s'était énervée au petit-déjeuner (plus que d'habitude, pour être exact)...elle...qu'est-ce qu'elle voulait, déjà ? Se venger. Les mots semblèrent s'agripper aux tempes de Kate, qui claqua des doigts. Mais oui ! C'était même elle qui s'était déplacée pour acheter la bombe, et qui avait suggéré qu'elles pourraient...
-Il faut que j'y aille, prévint Kate, et Damon cacha mal son étonnement.
-Dans cet état ?
-Oh, ça ira, j'ai l'habitude...

Il insista pour la déposer. Mais tu ne peux pas...Mais si, je peux...Mais il est deux heures du matin...Mais ça ira...Non, écoute, je t'assure...Elle finit par céder, lassée de lutter, et plutôt charmée en vérité.
Elle ne réagit pas très bien au trajet en voiture. Elle avait toujours eu le mal des transports, et longtemps après, elle se demanderait encore comment elle avait fait pour ne pas vomir sur le tableau de bord de ce Damon qui aurait alors compris à quoi s'exposaient les prétendants des filles Delta...D'autant que Jessie s'apprêtait à lui faire une sacrée impression. Quand la voiture s'arrêta devant la maison Delta, elle était là, ses cheveux de flamme brûlant à la lueur des lampadaires. Elle attendait Kate d'un pas ferme et décidée, depuis quelques temps déjà. A en juger par les tapements de pieds qu'elle produisait à intervalle régulier, elle était à bout de patience, et bien en colère. Kate déglutit. Elle allait se faire passer un savon. Elle regarda Damon. Elle était presque tentée de demander à ce type qu'elle connaissait depuis à peine quelques heures de l'emmener loin, pour qu'elle n'ait pas à se confronter à l'ire de sa meilleure amie...Elle avait même presque désaoulée, c'était dire, à cause de cette angoisse de se faire sermonner.
-Merci de m'avoir ramenée, dit-elle simplement, la voix cassée.
Elle sentit brusquement qu'elle n'allait pas pouvoir se retenir de l'embrasser, mais la main de Jessie, déjà, lui attrapait l'épaule pour la faire descendre de voiture. C'était le début de leur aventure nocturne, et la fête s'achevait pour Kate.

code by shiya.



(Je me devais de réserver mon 1er RP à ma chérie d'amour, évidemment )

Voir le profil de l'utilisateur
___________________________________________________________
DELTA
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 28
Année : 6ème
Célébrité : Evan Rachel Wood
Crédit : Moi-même ;d
Date d'inscription : 16/06/2008
Jukebox : I will endure till the end of time torn away from you. I pulled away to face the pain, I close my eyes and drift away over the fear that I will never find a way to heal my soul, and I will wander till the end of time, torn away from you.


Feuille de personnage
Disponibilité RP: Libre

:
MessageSujet: Re: Rock The Casbah [Jessie] Lun 19 Nov - 22:12



✖KATE & JESSIE✖
« Rock the Casbah »

Ce début de semaine aurait pu être comme tous les autres, aussi ennuyeux et barbant. Mais non. Ce n'était du moins pas le programme que Jessie avait concocté. Cette journée promettait d'être bien plus intéressante, et pas seulement que pour elle. En effet, elle avait prévu quelque chose de bien précis, et l'avait planifié avec une autre personne. Cette personne n'était autre que sa meilleure amie, Kate Ellison. Elles avaient toutes les deux eu une idée, à cause de cette envie qui la rongeait au plus profond d'elle-même. Jessie avait toujours eu un mauvais a priori par rapport à la fraternité Thêta, une fraternité remplie de femmes qu'elle ne pouvait pas supporter, et cela, depuis son arrivée à Harvard. Bien entendu, elle ne disait pas ça simplement dans le vent, elle avait déjà eu à faire à l'une d'entre elles. Sa haine s'était agrandi de jour en jour, jusqu'à la mener là où elle en était à présent. Au fond d'elle, elle savait très bien que discuter avec une Thêta n'était qu'une perte de temps, quelque chose d'inutile puisque ces dernières (pouffiasses égocentriques) ne savent que répéter la même chose, et n'aiment pas écouter les autres. Elles ont toujours cette manie de croire qu'elles sont le centre du monde, qu'elles savent tout mieux que les autres étudiants de l'université. Durant ces six dernières années, Jessie avait développé une sorte d'allergie envers elles, et elle ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin, pas maintenant qu'elle commençait à en avoir des boutons. Elle avait bien analysé leur comportement, leur façon de vivre, et rien de tout cela lui plaisait. Après une énième provocation Thêta, ce jour là, le bout du bout du bout avait été atteint : il fallait qu'elle agisse.

Ce soir là, Jessie était restée dans le dortoir des Delta, plus exactement dans sa chambre. Il faisait maintenant assez noir pour ne pas pouvoir distinguer les alentours. Elle était restée le plus calmement possible assise sur son lit, déjà préparée, attendant sagement l'arrivée de Kate. Malheureusement (pour Kate), elle n'avait toujours pas pointé le bout de son nez et Jessie n'avait reçu aucun message pour le justifier. C'était décevant. Ce devait être une affaire top-secrète, qui resterait entre elles deux, un de ces mystères qui lient les amis dans les romans jusqu'à leur tombe...Mais peut-être qu'elle prenait trop les choses à cœur. Sur les nerfs, elle se décida à appeler Kate :
« Je ne veux pas savoir pourquoi t'es en retard. Ramène-toi immédiatement, sans faire d'histoire. »
Elle raccrocha immédiatement, ne laissant pas Kate se défendre, rangeant son téléphone dans sa poche de jean. Ce soir là, Jessie n'avait pas envie de rire, et l'impatience la mettait encore plus en colère. Avant de partir, elle prit soin d'emmener avec elle les deux cagoules noires mises de côté sur l'étagère, et referma la porte derrière elle. Elle quitta la fraternité, bien décidée à attendre Kate sur le trottoir, à la recevoir dès qu'elle arriverait. Elle attendit encore et encore, jusqu'à ce qu'elle puisse distinguer les phares d'une voiture. C'était bel et bien elle, en compagnie d'un gars, pour changer.
« Je peux savoir qu'est-ce qui t'as pris autant de temps ?! Oh, et puis non, j'ai même pas envie de savoir ! » Depuis cinq ans qu'elle connaissait Kate, Jessie avait pris des habitudes. Toutes les fois où elles s'étaient données rendez-vous, ça avait fini de la même façon. Elle contourna la voiture, soufflant de colère, ouvrit la portière, et attrapa Kate par le col de sa veste pour la tirer du véhicule :
« T'aurais au moins pu me prévenir, Kate ! Combien de fois je devrais te le répéter, hein ?! Et toi là, merci d'avoir eu la gentillesse de me la ramener, bye bye ! » ajouta Jessie, d'un ton sec sans équivoque, qui n'appelait à aucune réponse. La voiture démarra, et s'éloigna de plus en plus. Kate elle, n'avait pas l'air dans son état normal. Et un problème de plus... « Dis moi, j'espère qu'au moins, c'est lui qui te les a offert, ces verres ? » lança-t-elle.

Elle obligea Kate à enfiler la cagoule. Voilà, elles pouvaient commencer. La soirée promettait d'être mouvementée...

« Maintenant, à nous de jouer ! Depuis le temps que j'en ai envie. »

code by shiya.




_________________
« Outside the sky is snowing. The Christmas lights are glowing, I hear the Christmas songs but some how they just feel so wrong. I see the happy faces of people going places. I smile, I'm just faking because you broke my heart. Christmas isn't Christmas without you. Season's aren't the same now you gone. If I had one wish, it would be more Christmas. •• .unbreakable »

Voir le profil de l'utilisateur
___________________________________________________________
DELTA
avatar

Nombre de messages : 294
Age : 27
Année : 5e année
Option : Littérature
Célébrité : Jennifer Lawrence
Crédit : Mockingtwelve
Date d'inscription : 01/07/2012
Jukebox : The Kinks - All Day And All Of The Night ; The Beach Boys - Wouldn't It Be Nice ; The Isley Brothers - This Old Heart Of Mine ; The Marvelettes - Please Mr. Postman ; Them - Gloria ; Otis Redding - The Dock Of The Bay ; Stealer Wheel - Stuck In The Middle With You [j'ai des goûts de grand-père à Noël]



Feuille de personnage
Disponibilité RP: Libre

:
MessageSujet: Re: Rock The Casbah [Jessie] Mar 20 Nov - 1:20



✖KATE & JESSIE✖
« Rock the Casbah »

Dire que tout cela partait d'une bonne intention.
Ce matin-là, Kate avait voulu bien faire, promis votre honneur. Elle avait tâché de calmer Jessie, pour que peut-être, au moins quelques heures, elle ne provoque pas d'autres cris chez les Delta. Sa meilleure amie s'était levée de mauvaise humeur, à cause d'une pique d'Adison lancée la veille, qu'elle avait ruminé toute la nuit. Kate, sa tartine à la bouche, avait tout de suite compris, en voyant ses yeux froids dévisager tout le monde tandis qu'elle rejoignait le salon : si elle ne faisait rien pour améliorer l'humeur de Jessie, Dominic allait en prendre pour son grade, une fois de plus. Les embrouilles allaient ressusciter, c'était certain, et tout allait prendre des proportions ingérables. Rien que d'y penser, Kate n'arrivait plus à savourer son petit-déjeuner. Enfin si quand même, il ne faut pas abuser..elle avait repris un verre de jus d'orange tout en signifiant à Jessie qu'elle pouvait se confier à elle, avec un « ça va ? » empathique.
Alors, de retour dans leur chambre où elles se préparaient, attentive aux paroles acerbes de Jessie qui lui racontait ses envies de meurtre (elle répondait distraitement de temps en temps, tout en se maquillant ; « ouais, t'as trop raison » ; « Adison, la reine des casse-bonbon » ; « je te jure »), elle avait proposé, enfilant nonchalamment une robe prise au hasard dans sa penderie : « Mais pourquoi est-ce qu'on ne leur jouerait pas un tour à la mode Delta ? ». Cela aurait pu se traduire de diverses façons (le Dionysos des Delta étant dieu des excréments et des fluides corporels, comme le savait très bien Kate, à cause des blagues pathétiques des autres fraternités à ce sujet), et pourtant, elles n'avaient pas eu à débattre longtemps pour se mettre d'accord. Ce qu'il leur fallait, c'était quelque chose de simple, de rapide, de clair, de sale. Rien de plus. Pour le reste, il leur suffirait de courir.

Et voilà que c'était contre elle que la situation se retournait.
-A une prochaine fois, Damon, minauda Kate, avec une petite moue frustrée, car elle avait l'impression qu'elle venait de se faire pincer en plein flirt par sa propre mère.
Il rit un peu, mais sans enthousiasme, lui lançant un « bonne nuit » qui sonnait comme un « bonne chance », surtout face au regard meurtrier de Jessie. En fait, il était interloqué, mais qui ne l'aurait pas été ? Kate replaça le col de sa veste, prête à bouder, tandis que la voiture disparaissait :
-Pitié, Jessie, ne t'énerve pas, ne crie pas...Je suis désolée, j'avais...
« J'avais oublié », allait-elle dire, avant de se rendre compte que l'admettre lui était pénible. Elle avait eu une journée difficile, avec des cours en cascade, voilà. Comme beaucoup d'étudiants à Harvard, elle s'était peut-être un peu trop laissée aller au moment de décompresser...Se massant le front, elle soupira longuement :
-Ouais, j'ai un peu bu, admit-elle. Mais...
Elle arqua un sourcil :
-...tu sais comment c'est, en soirée...
Mais c'était peine perdue avec Jessie. Elle ne l'avait pas vu pompette depuis bien longtemps ; Jessie était peut-être la seule Delta qui ne buvait jamais « le verre de trop », voire qui ne buvait pas du tout lorsqu'elle se mettait en tête de rester en possession de tous ses moyens pour surveiller les agissements de Kate les soirs de fête. Pourtant, elle était drôle, quand l'alcool la désinhibait un peu, mais elle avait horreur de perdre contrôle. C'était Jessie, quoi.

Quand elle se retrouva avec sa cagoule sur le visage, Kate suivit tant bien que mal sa meilleure amie, qui semblait plus que motivée. Apparemment, la colère que l'attente avait éveillé chez elle l'avait convaincue plus que jamais de mettre à exécution ce plan qu'elle trouvait encore un peu « stupide » le matin même. Alors, c'était écrit ; Kate ne pouvait plus faire demi-tour. Elle accéléra le pas pour se mettre à la hauteur de Jessie :
-Il était quand même mignon, non ? insista-t-elle, avec un petit rire rendu stupide par l'alcool dans ses veines.

code by shiya.




Voir le profil de l'utilisateur
___________________________________________________________
DELTA
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 28
Année : 6ème
Célébrité : Evan Rachel Wood
Crédit : Moi-même ;d
Date d'inscription : 16/06/2008
Jukebox : I will endure till the end of time torn away from you. I pulled away to face the pain, I close my eyes and drift away over the fear that I will never find a way to heal my soul, and I will wander till the end of time, torn away from you.


Feuille de personnage
Disponibilité RP: Libre

:
MessageSujet: Re: Rock The Casbah [Jessie] Mar 20 Nov - 15:41



✖KATE & JESSIE✖
« Rock the Casbah »

Avec Kate, les choses ne changeaient que très rarement -pour ne pas dire jamais. Depuis qu'elles se connaissaient, Jessie avait vécu nombre de situations ingérables, et à chaque fois, Kate essayait tant bien que mal de s'excuser, ou du moins de chercher quoi répondre. Jessie ne faisait que très peu attention à ces excuses ; elle l'écoutait à peine, le plus souvent : quoiqu'elle disait, ça s'avérait être un argument en carton, puéril, qui jouait sur la corde sensible du pitoyable. Elle lui faisait des remarques, histoire de la placer face à ses erreurs (comme pour les enfants, ou un chat ayant fait pipi par terre, c'était important) mais ne cherchait pas plus loin que ça. Les débats où elle voulait pointer du doigt les fautes et les défauts de Kate tournaient très vite au grotesque, parce qu'elle finissait toujours par chouiner. A croire que Jessie ne savait pas gérer ses décibels (et qu'elle était aussi cruelle qu'on le disait sur le campus ?). De toute façon, en général, elles ne se faisaient pas longtemps la tête, tout simplement car rester en colère contre Kate n'était pas facile. C'est que Jessie tenait à cette petite tête, quand même. Kate était pour ainsi dire la «seule» amie qu'elle avait à ce jour ; une amie de bonne volonté sur qui elle pouvait compter, notamment dans les affaires comme celles de ce soir-là.

Ainsi, une fois Kate descendue de la voiture, Jessie sentit sa colère s'estomper rien qu'en voyant son regard de chien battu. « Ah quoi bon ? ». Après tout, ce n'était pas à elle de payer, mais à Adison et ses suiveuses. Depuis qu'elle s'était levée ce jour-là, elle avait accumulé une telle tension nerveuse qu'elle en venait à occulter la question du "pourquoi" ou du "comment". "Quand", c'était tout ce qui comptait. Quand pourrait-elle dire « je leur ai fait payer, à ces radasses »...Elle regretterait bien assez tôt d'avoir cédé à une vengeance bête et facile, mais après tout, il ne s'agissait pas que de son honneur, de sa fierté, mais de toute sa fraternité. Il fallait prouver aux Thêta que chez les Delta, on ne se laissait pas marcher sur les pieds.
Ça ne l'empêcha pas de titiller la culpabilité de Kate, les nerfs à vif :
« Moui, c'est pas comme ça que tu vas me convaincre, je te préviens. » répliqua-t-elle, n'oubliant pas son attente sur le trottoir (qui lui donnait l'air d'une Thêta). « Je te rappelle quand même que c'était ton initiative...mais apparemment, tu as toujours autant le sens des responsabilités. J'aurais du m'en douter. »
Elle ne chercha pas à lui faire un interrogatoire (« où t'étais ? Avec qui ? Est-ce que tu as bien fait attention à... »), comme parfois quand Kate rentrait un peu tard et dans un sale état. Elle n'en avait pas envie. Il fallait qu'elle oublie ce qui venait de se passer pour pouvoir gérer sa colère et ne pas entraver leur aventure nocturne.

Elle commença donc à marcher, rentrant ses cheveux dans sa cagoule, en pressant le pas, pour se rendre à l'endroit prévu. La nuit était relativement calme dans les larges rues résidentielles. Les quelques passants semblaient croire qu'elles se rendaient à une fête costumée, ou alors, trop éméchés pour comprendre (comme Kate), se contentaient de les fixer bêtement. Leurs talons, claquant sur le trottoir, disaient bien assez qu'elles n'étaient pas des terroristes barbus. Kate jugea bon de relancer la conversation. Jessie lui répondit, faussement amusée :
« Mignon ? Tu me demandes à moi si il est mignon ? Je crois que tu t'es trompée de personne, Katy. »
Le rire de Kate la convainquit qu'il ne fallait pas que cette conversation se poursuive, au risque de réveiller son irritabilité contre sa meilleure amie. Elle se tourna vers elle, sévère : « Arrête de penser à ces choses là, et concentre toi ! ». Elle eut le mauvais pressentiment que le trajet allait être long...

code by shiya.



_________________
« Outside the sky is snowing. The Christmas lights are glowing, I hear the Christmas songs but some how they just feel so wrong. I see the happy faces of people going places. I smile, I'm just faking because you broke my heart. Christmas isn't Christmas without you. Season's aren't the same now you gone. If I had one wish, it would be more Christmas. •• .unbreakable »

Voir le profil de l'utilisateur
___________________________________________________________
DELTA
avatar

Nombre de messages : 294
Age : 27
Année : 5e année
Option : Littérature
Célébrité : Jennifer Lawrence
Crédit : Mockingtwelve
Date d'inscription : 01/07/2012
Jukebox : The Kinks - All Day And All Of The Night ; The Beach Boys - Wouldn't It Be Nice ; The Isley Brothers - This Old Heart Of Mine ; The Marvelettes - Please Mr. Postman ; Them - Gloria ; Otis Redding - The Dock Of The Bay ; Stealer Wheel - Stuck In The Middle With You [j'ai des goûts de grand-père à Noël]



Feuille de personnage
Disponibilité RP: Libre

:
MessageSujet: Re: Rock The Casbah [Jessie] Mar 20 Nov - 19:02



✖KATE & JESSIE✖
« Rock the Casbah »

Oui, Kate n'était pas ce qu'on pouvait appeler une fille fiable. C'était un constat qu'elle avait fait depuis longtemps, dès l'enfance. Elle s'était aperçu que c'était grave le jour où cela avait emmené son père à l'hôpital. Elle avait quinze ans, il lui avait demandé de tenir l'échelle pendant qu'il montait sur le toit (sa tante s'y était perchée pour brailler sur le quartier) et qu'elle n'avait pas été capable de se concentrer en s'exécutant. Alors bien sûr, cette fois, sa seule erreur était d'arriver imbibée à un rendez-vous avec sa meilleure amie, et Jessie n'avait pas, elle, les côtes fracturées à cause de sa demi-heure (peut-être un peu plus ?) de retard, mais la culpabilité lui serrait la gorge quand même. Heureusement, l'alcool la rendait plus joviale que d'habitude, plus inconsciente aussi ; elle ne répondit pas aux remontrances de Jessie, qu'elle entendit à peine en réalité, et, absorbée par la vision de ses pieds qui marchaient bizarrement sur le côté, elle se contenta de la suivre tant bien que mal, riant bêtement.
Elle ne se sentait toutefois pas capable de garder le silence, elle qui était déjà tellement bavarde quand elle était sobre...Heureusement, la conversation dévia vers un sujet qu'elle appréciait davantage. Quand Jessie se tourna vers elle pour répondre à sa question sur Damon et lui faire une petite remontrance, elle soupira, contenant douloureusement un sourire goguenard incontrôlable. Cela lui faisait tout drôle de mener une conversation avec une fille cagoulée.
-Oh, Jessie...Tu vois, c'est ça, ton problème, rit-elle, avec les gestes grandiloquents des hommes saouls qui philosophent au coin d'un bar. C'est ça, le problème, c'est ça, c'est ça...
Elle répéta encore un peu la fin de sa phrase, sonnée. C'est ça, c'est ça...Qu'est-ce que c'était, son problème, déjà ? Ah, oui. Elle savait qu'elle ne l'avait même pas regardé, ce garçon. Jessie était incapable de voir un inconnu et de lui trouver des qualités, physiques ou morales. Elle avait besoin de plusieurs jours, de semaines, voire de mois pour apprendre à apprécier quelqu'un, homme ou femme. Alors bien sûr, Jessie avait déjà reproché à Kate le contraire, à savoir qu'il lui suffisait de quelques jours, quelques heures voire quelques secondes pour adorer de parfaits inconnus, mais c'était un autre problème.
Elle reprit, la voix tonitruante :
-Tu ne donnes jamais leur chance aux garçons. Tu les détestes tout de suite...Tu pars tout le temps du principe qu'ils sont cons, égoïstes, manipulateurs...et quoi encore ?...Pfff, je ne sais plus. Et tu vois, c'est pour ça qu'on en est là aujourd'hui, maintenant, à cette heure-ci...T'es pas foutu de voir que Dominic, eh ben justement c'est un mec mignon et sympa...
Évidemment, la dernière phrase de sa tirade n'allait pas avoir beaucoup de sens pour Jessie, qui ne savait pas que Kate craignait la moindre de ses grosses colères matinales, mais sous le coup de l'émotion, Kate ne sentit pas qu'elle aurait dû expliciter le rapprochement. Elle se contenta de lever les bras au ciel, désespérée, comme pour invoquer un dieu qui apprendrait à Jessie la tolérance, le goût de l'harmonie, la chaleur humaine...Ce qui était plutôt paradoxal, car elle s'apprêtait à aider Jessie à déverser sa colère sur les Thêta. Mais ce n'était pas la même chose du tout. Non, non, cela n'avait rien à voir. Kate ne trouvait les Thêta ni mignonnes, ni sympa. Et cela changeait tout, du moins se le répéta-t-elle intérieurement, prompte à se rattraper aux branches.

code by shiya.



Voir le profil de l'utilisateur
___________________________________________________________
DELTA
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 28
Année : 6ème
Célébrité : Evan Rachel Wood
Crédit : Moi-même ;d
Date d'inscription : 16/06/2008
Jukebox : I will endure till the end of time torn away from you. I pulled away to face the pain, I close my eyes and drift away over the fear that I will never find a way to heal my soul, and I will wander till the end of time, torn away from you.


Feuille de personnage
Disponibilité RP: Libre

:
MessageSujet: Re: Rock The Casbah [Jessie] Mar 20 Nov - 22:22



✖KATE & JESSIE✖
« Rock the Casbah »

Jessie pouvait peut-être paraître dure avec Kate à ce moment-là, mais tout cela avait bel et bien une cause, une raison bien définie. Dans sa tendre enfance comme certains le disent, elle avait assisté à des disputes comme d'autres n'en connaîtraient peut-être jamais. Le fait d'avoir des parents qui se font des reproches toutes les deux minutes, le bruit d'une porte qui se claque et qui s'entend dans toute la maison...Tous ces petits détails avaient fait de Jessie une personne plus forte, plus mature, qui avait pris l'habitude de parler fort sans pour autant penser à mal. Elle n'aurait probablement pas le même caractère et le même tempérament vindicatif si elle n'avait pas vu pendant tout ce temps des gens qui s'aimaient se disputer à pleine gorge.

Durant cette conversation avec Kate, c'était un peu la même chose. La scène avait l'air de représenter une mère et sa fille, en pleine dispute car cette dernière venait de rentrer tard et n'avait pas prévenu. Kate cherchait à s'excuser, en vain, c'était toujours peine perdue avec Jessie, il valait mieux abandonner avant que cela n'aille plus loin. Toutefois, Kate n'avait pas envie de se taire, et de finir cette conversation. Elle reprenait, elle avait l'air sérieuse...mais ça ne dura pas. Parler lui semblait difficile ; elle cherchait ses mots, elle n'arrivait pas à aligner les phrases. L'humeur de Jessie en prit encore un coup.
« ...Tu ne sais même pas ce que tu veux dire. » maugréa Jessie, impatiente. Et elle avait raison. Kate avait du mal à s'exprimer comme elle l'aurait souhaité, et tout ça était du à son état plus que médiocre. C'était pour cela que Jessie n'avait jamais aimé boire, et que personne n'arrivait à l'en convaincre. Les seules fois où elle buvait, elle s'en voulait le lendemain. Dans ces moments là, tout le monde peut profiter de vous ; Kate le prouvait ici très bien, incapable d'en placer une. Kate reprit, et cette fois-ci, Jessie fut interloquée par ce qu'elle venait de dire. Non pas par le début de sa phrase, elle avait l'habitude d'aborder ce genre de sujet avec Kate, mais plus exactement par ce qui suivait. Avait-elle prononcé le prénom "Dominic " ? Ce Dominic ? A ce moment précis, elle savait d'où Kate voulait en venir. La suite de la conversation risquait de ne pas lui plaire. « Mais tu dis n'importe quoi ! C'est quoi le rapport avec ce pauvre type ?! »

Elle le sentit, la suite de la conversation allait aborder le sujet sensible. Les garçons, cette espèce en voie de disparition dans son entourage, que Jessie n'avait pas l'habitude de côtoyer de trop près. Non pas qu'elle avait peur d'eux, mais elle ne leur faisait jamais confiance. Des êtres médiocres. Et Dominic, c'était pareil. Elle savait qu'il ne fallait pas lui confier les rênes de la fraternité. Mais cela n'avait rien à voir, quoiqu'en dise Kate, alors la conversation se poursuivrait une autre fois.
« Tu ne crois pas qu'il y a mieux à faire que de se prendre la tête à cause de ce blaireau, là, tout de suite ? » grommela-t-elle, comme elle aurait voulu marcher encore plus vite. Qu'on en finisse avec cette histoire, et qu'elle puisse se coucher, l'esprit tranquille, avec sa conscience pour elle.

code by shiya.


_________________
« Outside the sky is snowing. The Christmas lights are glowing, I hear the Christmas songs but some how they just feel so wrong. I see the happy faces of people going places. I smile, I'm just faking because you broke my heart. Christmas isn't Christmas without you. Season's aren't the same now you gone. If I had one wish, it would be more Christmas. •• .unbreakable »

Voir le profil de l'utilisateur
___________________________________________________________
DELTA
avatar

Nombre de messages : 294
Age : 27
Année : 5e année
Option : Littérature
Célébrité : Jennifer Lawrence
Crédit : Mockingtwelve
Date d'inscription : 01/07/2012
Jukebox : The Kinks - All Day And All Of The Night ; The Beach Boys - Wouldn't It Be Nice ; The Isley Brothers - This Old Heart Of Mine ; The Marvelettes - Please Mr. Postman ; Them - Gloria ; Otis Redding - The Dock Of The Bay ; Stealer Wheel - Stuck In The Middle With You [j'ai des goûts de grand-père à Noël]



Feuille de personnage
Disponibilité RP: Libre

:
MessageSujet: Re: Rock The Casbah [Jessie] Lun 26 Nov - 19:59



✖KATE & JESSIE✖
« Rock the Casbah »

-Ooooooh.... ! souffla Kate, la bouche en cœur, comme un gamin qui a surpris un adulte proférant les pires gros mots.
Un rire gras résonna dans la nuit. Ce n'était pas l'une des deux Delta, mais une passante qui s'amusa bien assez de voir une Kate cagoulée faire des bonds sur le trottoir, consternée par la violence de sa meilleure amie à l'égard du leader de leur fraternité. Elle ne réagit pas à cette moquerie, elle ne craignait plus depuis longtemps le regard des autres, surtout quand son visage était masqué (elle pensa subitement à la classe qu'avait Zorro, avec son cheval, avant de se reprendre). Les rues étaient de toute façon peu fréquentées, voire plus du tout à présent : elles approchaient de leur destination, le quartier parfait de la parfaite résidence des parfaites Thêta. Delta outrée, Kate n'y prêtait pas attention et se contentait de suivre Jessie en geignant dans son dos :
-C'est toi qui dit n'importe quoi...! gémit-elle d'une voix déçue. C'est du parjure ce que tu fais, tu sais, il ne faut pas insulter ses frères ! C'est très très grave !
Sur le coup de l'émotion, elle fut prise d'une nausée étrange, comme si elle avait envie de vomir plein de mots en même temps pour à la fois calmer Jessie, la convaincre qu'elle avait tord, et lui chanter l'hymne des Delta. Les verres qu'elle avait bu avaient exacerbé sa sensibilité, et rendu sa voix, ses paroles, naïves comme celles d'une petite fille. Peut-être qu'elle se remettait tout simplement mal du trajet en voiture, aussi.
Il n'empêche qu'elle n'avait jamais aimé les insultes, que c'était dans sa nature ; enfin, pour être exact, elle y avait toujours été sensible (parce que des fois c'était compréhensible qu'on insulte en perdant pour la millième fois à Street Fighters, et que c'était quand même drôle par moment, comme les vannes sur le poids de Choco dans les Goonies, ou les « ispice de pitit con » d'Homer Simpson à son fils). Sa rencontre avec Jessie lui avait appris à quel point un ton glacial pouvait leur donner de la puissance, et les rendre tout à fait violentes. C'était la morale de cette soirée étrange, en fait. Elles étaient là à cause d'un enchaînement d'insultes qui avait pris de l'ampleur. Elle gifla le vent avec ses mains pour clore la conversation ; tout cela ne les menait à rien, à part peut-être à une autre dispute. Kate n'avait pas envie d'être la prochaine à subir un mauvais coup à la mode Delta de la part de Jessie (au moins, elle n'y participerait pas, cette fois). Et elle n'était pas en état de vanter les mérites de Dominic, de toute façon. Elle fronça les sourcils. C'est vrai ça, pourquoi est-ce qu'elle avait parlé de Dominic, d'ailleurs ?
-J'aimerais juste que tu comprennes que...lança-t-elle, pour ne pas perdre la face, mais elle n'avait plus aucune idée de ce qui lui avait traversé l'esprit la minute précédente. Bon, on s'en fiche, bouda-t-elle, vexée.
Jessie gagnait encore la partie.
Elle se contraignit au calme. C'était toujours la même chose, de toute façon. C'était son quotidien chez les Delta. Accepter sans broncher les provocations de l'un contre tel autre, parce que plus on essayait de réconcilier les gens et plus ils se haïssaient, étrangement. Un jour, elle se le promit, elle mettrait en application ses cours de psychologie, ou du moins ce qu'elle en avait compris ; elle enfilerait des lunettes et un costume de psychologue, un carnet à la main, et elle gribouillerait des dessins en écoutant Jessie, Dominic et Jay raconter leurs premières frustrations sur le pot, allongés sur les canapés de la grande salle. Le travail avait déjà été entamé avec Jessie, l'affaire s'annonçait simple de son côté : mauvaise digestion du complexe d’œdipe et de l'absence fétichiste. Évidemment. Ça ne pouvait pas qu'être un problème de gestion de fraternité, tout ça. Ou alors Kate aurait besoin d'un autre verre pour accepter ce constat.

code by shiya.






Voir le profil de l'utilisateur
___________________________________________________________
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Rock The Casbah [Jessie]


___________________________________________________________

Rock The Casbah [Jessie]

Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROTHERHOOD : Harvard Campus ::  :: Résidence Theta Mu Lambda-