Partagez|

Déclaration ne va pas de pair avec séquestration [Kate]

avatar
Invité

MessageSujet: Déclaration ne va pas de pair avec séquestration [Kate] Lun 1 Sep - 19:59

Gael n'avait jamais vraiment fréquenté les casiers pour leur fonction première, à savoir ranger les affaires de cours, mais parce qu'il concevait ce lieu comme étant un endroit clé pour la vie sociale de tout un chacun, une sorte de point de rencontre essentiel.

En effet, tous les élèves sans exception étaient amenés à passer à un moment ou un autre par cet endroit dont chacun possédait une partie. Il était facile d'engager la conversation autour d'un casier et on pouvait aisément trouver un prétexte pour se trouver là, l'utilisation d'un casier étant censé faire partie du quotidien de chacun.

C'était en général toujours les mêmes personnes qui se servaient régulièrement de leur casier mais, en venant à des heures différentes de la journée, on avait des chances de voir à chaque fois une série différente d'étudiants.

C'était pourquoi on pouvait apercevoir relativement souvent Gael à proximité de son casier qui ne lui était pourtant pas d'une immense utilité. Mais ce jour-là, il faisait exception à la règle et s'était rendu à son casier dans un but précis et autre que d'observer les gens aux alentours et peut-être de faire de nouvelles rencontres comme il le faisait en général.

Il avait en effet besoin d'une tenue de sport qu'il ne parvenait plus à trouver nulle part et il avait cru se souvenir de l'avoir laisser dans son casier, comme cela lui arrivait parfois. Il poussa un soupir en voyant son casier et ne put s'empêcher de donner un coup dedans. Le cadenas avait été forcé, la porte était abîmée et ne fermait plus. Et ce n'était pas la première fois qu'une pareille mésaventure lui arrivait. A croire que quelqu'un lui en voulait. Ou qu'une groupie hystérique était passée par là.

Gael ouvrit entièrement la porte pour constater l'étendue des dégâts. L'intérieur de son casier était dans un désordre pire encore que celui dans lequel il l'avait laissé et il semblait manquer quelques affaires. Tant pis, que pouvait-il faire? Il n'en était pas moins très énervé pour autant et il se serait bien passé les nerfs sur quelqu'un, cependant le couloir était presque désert. Il claqua violemment la porte du casier qui, comme pour le provoquer, se rouvrit aussitôt dans un grincement sinistre.

Etrangement, après l'avoir prodigieusement agacé, cela eut finalement pour effet de dissiper sa colère et il s'appliqua à remettre son casier le plus possible en état. Il ne se verrouillait toujours pas mais au moins la porte n'était plus aussi cabossée et pouvait rester fermée. Il contempla, non sans une certaine autosatisfaction, son ouvrage.

Avec tout ça, il n'avait toujours pas retrouvé la tenue de sport qu'il était au départ venu chercher. Tant pis, il se débrouillerait autrement. S'adossant à son casier, il profita tout de même d'être aux casiers pour observer les étudiants qui étaient arrivés tandis qu'il réparait tant bien que mal son casier mais il ne vit personne qui lui sembla un tant soit peu intéressant.

Il s'apprêtait à s'éloigner lorsqu'il eut l'impression de sentir un regard posé sur lui. Ca n'avait rien de nouveau ni d'extraordinaire, cela lui arrivait constamment. Il se retourna néanmoins, se demandant d'où venait ce regard. Il lui sembla qu'il appartenait à une demoiselle qui venait tout juste d'arriver et qui lui rappelait quelque chose... Quelque chose de particulier, il en était certain, cependant il était incapable de se souvenir où il l'avait déjà vue.

Renonçant à partir tout de suite, il s'appuya à un mur et l'observa sans beaucoup de discrétion. Il voulait vraiment savoir pourquoi elle lui rappelait quelque chose de suffisamment spécial pour qu'il s'en souvienne encore vaguement.

___________________________________________________________
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Déclaration ne va pas de pair avec séquestration [Kate] Mar 2 Sep - 13:31

Ce jour-là, Kate s'était levée avec un sérieux très étonnant. Elle avait posé les pieds au sol en silence, sans aucun signe de réveil difficile, comme si sa nuit n'avait été qu'une longue suite de réflexions humanistes auxquelles elle cherchait encore des réponses. Elle avait soufflé, longuement, avait fermé les yeux, puis s'était pris la tête entre les mains. Après avoir rejeté ses cheveux derrière ses épaules, elle s'était décidée à se lever.
Pas d'habits colorés, pour une fois. Elle s'était simplement emparée d'une robe blanche à dentelle, qu'elle ne portait que rarement bien qu'elle la trouvait très à son goût et qu'elle se plaisait dedans. Sous le regard étonné de Jessie et Sacha, elle avait quitté son dortoir sans le moindre mot, sans le moindre sourire. Puis sa fraternité, en évitant le regard de chacun de ses confrères.

Une fois dans un endroit déserté et calme, elle osa faire ce qui aurait pu achever pour de bon sa réputation : elle cria autant que cela lui était permis. Elle vida complètement ses poumons, avant de prendre une grande bouffée d'air frais. Cela lui fit du bien, elle sentit une chaleur encourageante lui monter aux joues.
Aujourd'hui, Kate allait vivre une épreuve de taille.

Son secret avait déjà été mis à mal. Alors que Kate l'avait longtemps protégé, il lui avait été volé, pour devenir une arme pointé sur elle.
Mais ce n'était pas là le problème. En effet, elle avait assez bien supporté les moqueries de ses camarades, du moins en apparence. Pourquoi avoir honte de ses propres sentiments ? D'autant plus qu'ils la dépassaient totalement et qu'elle tentait souvent, pour se rassurer, de se convaincre qu'ils étaient inspirés par une puissance supérieure dans un but précis. Alors que Kate marchait, elle priait à voix basse pour que Bouddha sache où toutes ses manigances l'emmenait, elle, pauvre mortelle sur qui toutes les humiliations allaient tomber. Sa vie était tellement simple, avant...

Heureusement, elle avait réussi à se créer un sourire confiant, et elle traversa les couloirs d'Harvard avec son habituelle joie de vivre. Seulement, entre deux signes de mains, entre deux mots enthousiastes lancés à ses connaissances, elle gardait un but précis. Il fallait, elle en était persuadée, qu'elle aille le voir lui.

Elle ne fut pas tellement surprise de le trouver aux casiers, s'apprêtant à partir. Gael. C'était là qu'elle s'attendait à le voir, c'était là qu'elle l'apercevait toujours. Sauf que d'habitude, cela avait le don de la rendre presque abrutie de bonheur, alors que là, elle retenait mal l'appréhension qui montait en elle progressivement. Kate sentit un frisson quand il se retourna, alors qu'elle le voyait déjà s'éloigner. Bouddha voulait vraiment qu'elle aille le voir, c'était sûr : on aurait dit qu'il l'avait retenu exprès. En plus, maintenant, il l'observait. Kate afficha un sourire éclatant et vint à lui. Mieux valait ne pas laisser les choses traîner, c'était sa philosophie.

-Salut ! dit-elle, sans ciller et en souriant de plus belle. Je m'appelle Kate Burton.

Elle guetta sa réaction. Était-il déjà au courant ?

___________________________________________________________
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Déclaration ne va pas de pair avec séquestration [Kate] Mar 2 Sep - 19:25

Gael avait beau détailler la jeune fille, tout ce qu'il pouvait voir c'était qu'elle était blonde et portait une robe blanche à dentelle. Et qu'un beau sourire ne quittait pas ses lèvres. Impossible de trouver ce qu'elle lui rappelait. Il n'allait cependant certainement pas renoncer à le savoir aussi rapidement, il voulait vraiment comprendre pourquoi son visage lui était vaguement familier alors qu'il était certain de ne l'avoir pratiquement jamais vue. Pour s'en souvenir il fallait qu'il y ait quelque chose de particulier rattachée à elle.

Ce fut finalement elle qui l'aborda. Et il avait l'étrange impression que cela était prémédité et qu'elle n'était pas venue lui parler simplement parce qu'elle avait remarqué qu'il la regardait.

Gael lui rendit son sourire, incapable cependant de dissimuler sa perplexité.


"Salut Kate! Moi c'est..."

Il se présentait par pur réflexe mais c'était la plupart du temps inutile, les gens connaissaient en général son nom bien avant qu'il ne le leur dise lui-même. Mais puisqu'il s'était apprêté à dire son nom, autant le faire. Ce fut cependant à ce moment-là, après avoir répété deux fois le nom de la jeune fille dans sa tête qu'il se souvint. Ce fut donc d'un air particulièrement surpris et en sachant que c'était totalement superflu qu'il articula son nom.

"... Gael Eatson."

Il venait effectivement de réaliser qu'il s'agissait de la Delta évoquée par Mademoiselle sur son blog à rumeurs. Evoquée comme étant amoureuse de lui. Aussi étonnant que ce soit de la part du célèbre Kappa, il se sentait quelque peu déstabilisé par la situation. Il ne tarda cependant pas à retrouver sa légendaire assurance et à reprendre ses manières habituelles.


"Mais je crois que tu me connais déjà..."

Une plaisanterie prononcée avec un sourire encore plus grand qu'auparavant. Evidemment, elle le connaissait. Sans toutefois lui avoir jamais parlé, si ses vagues souvenirs s'avéraient exacts.

Gael était convaincu que, pour une fois, l'article de Mademoiselle avait au moins une part de vrai. Qu'une fille soit amoureuse de lui n'avait pour lui strictement rien d'exceptionnel. Cependant, si la fameuse colporteuse de ragots de l'université avait jugé utile d'en parler sur son blog, c'était bien que cette fille devait avoir un quelconque intérêt
en dehors du fait qu'elle soit censée l'aimer. Restait à savoir lequel.

Il devait bien avouer que cet article avait éveillée sa curiosité et qu'il avait déjà eu l'envie de rencontrer la demoiselle en question. L'occasion ne lui en avait cependant jamais été donnée jusqu'à maintenant et il n'avait pas non plus cherché spécialement à créer une occasion de faire la connaissance de cette dénommée Kate.

___________________________________________________________
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Déclaration ne va pas de pair avec séquestration [Kate] Mer 3 Sep - 19:47

Étrangement, Kate sentit toute son appréhension disparaître au moment même où Gael commença à parler : c'était une sorte de défi personnel qu'elle venait d'accomplir. Une bataille qu'elle avait toujours hésité à commencer et qui montrait des signes encourageants, même si elle ne savait même pas quelle genre de victoire elle espérait. Cela l'encouragea à poursuivre le dialogue plutôt qu'à s'en aller bêtement.
Bien sûr, le "pire" était à venir. Mais Kate, déjà fière d'avoir assumé ses sentiments et d'être venue jusqu'au principal concerné, aurait voulu que Jessie soit là pour voir ça : elle ne parlait plus de Gael, mais bien à Gael !

Kate apprécia tout particulièrement d'entendre son prénom prononcé par ce dernier. Elle battit des cils un peu bêtement, surprise et enchantée en même temps, comme si elle n'avait jamais envisagé qu'il puisse le faire. Il lui avait tellement paru inaccessible pendant tout ce temps...

Elle qui avait l'habitude de fréquenter des garçons dans des situations bien plus aptes à la faire rougir fut étonnée de sa propre puérilité. Elle retint presque honteusement toute réaction trop voyante et se contenta de sourire un peu plus, comme lui, en entendant ses derniers mots : "Mais je crois que tu me connais déjà..."
Alors, il devait être au courant. Kate souffla de soulagement : la discution s'annonçait moins compliquée que prévu. Elle aurait eu bien du mal à lui résumer l'article de Mademoiselle. Cette pauvre "surchauffée" de Kate Burton, qu'avait-il pensé d'elle en découvrant la rumeur ? Pour la première fois, elle se demandait quelles réactions les quelques lignes avaient pu lui arracher. Il en avait sûrement bien rit, au mieux avait-il été curieux.

-Bien sûr. Qui ne te connaît pas ? répondit-elle.

Un éclair de compréhension l'interpella soudainement. Peut-être ne voulait-il parler que du fait qu'il était populaire ? Même si elle estimait être très subtile, Kate savait qu'elle pouvait parfois mal comprendre des phrases toutes simples, y voir des sous-entendus qui n'existaient pas.
Elle préféra rajouter presque immédiatement, pour en avoir le cœur net :

-J'en déduis que tu sais que je t'aime, alors ?

Elle l'avait dit naïvement, sans la moindre timidité, sans la moindre hésitation. A quoi bon en faire toute une comédie ? De toute évidence, il savait. Quant à Kate elle-même, elle vivait avec ses sentiments depuis assez longtemps pour s'être fait une raison. Ajouté à cela le fait qu'elle ne devait sûrement pas être la seule à éprouver quelque chose pour lui, cela rendait la situation très commune, finalement.

___________________________________________________________
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Déclaration ne va pas de pair avec séquestration [Kate] Mer 3 Sep - 23:56

Gael fronça imperceptiblement les sourcils en croyant remarquer que la dénommée Kate avait battu des cils au moment où il l'avait saluée en l'appelant par son prénom. Soit il n'avait pas bien vu, soit il devait s'agir de cette chose étrange pour lui que l'on appelle l'amour. Si on en croyait la réputation du Kappa, malgré le nombre impressionnant de filles qui avaient affirmé être tombées amoureuses de lui, lui-même n'avait jamais réellement éprouvé un tel sentiment. Un mythe qui demandait à être vérifié. De toute façon, il n'est jamais trop tard pour découvrir de quoi il s'agit. Gael n'avait cependant aucune envie de faire cette expérience et faisait tout ce qu'il pouvait pour l'éviter. L'idée de s'attacher à quelqu'un au point d'envisager réellement une relation durable l'angoissait et même plus, lui paraissait insupportable.

Le durable n'était pas exactement sa spécialité et il avait rarement eu de 'vraies' relations dans sa vie, même si le nombre de ses conquêtes était vraiment impressionnant. Mais il s'agissait bien de cela, des conquêtes et pas grand chose de plus. Le plaisir d'une charmante compagnie, le bonheur d'avoir une fille dans ses bras, la fierté d'avoir réussi à séduire. Pas d'amour, rien que de l'attirance pure. C'était peut-être pour cette raison que Gael n'avait jamais vraiment compris ces filles qui l'aimaient.

La réponse de Kate pouvait ressembler à une flatterie, pourtant elle était parfaitement réaliste. Et cela n'atteignait de toute façon même pas l'égo surdimensionné de Gael car le fait que tous les étudiants de l'université le connaissent lui apparaissait comme allant de soi. Il fut cependant beaucoup plus surpris par la phrase que la jeune fille ajouta aussitôt, bien qu'il ne laissa rien paraître de son étonnement. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle se déclare si directement et rapidement, sans doute l'avait-elle fait pour s'assurer que lui-même avait bien fait une 'subtile' allusion à l'article de Mademoiselle la concernant. Elle faisait également preuve d'une assurance surprenante et que Gael n'aurait pas attendu de quelqu'un qui avait gardé si longtemps le silence au sujet de ses sentiments.

C'était d'ailleurs étrange de déclarer son amour à quelqu'un la première fois qu'on osait enfin lui adresser la parole mais la révélation qui en avait été faite sur le blog à rumeurs y était sans doute pour quelque chose. Et si Gael avait eu une connaissance un peu plus grande de l'amour, il se serait certainement demandé comment l'on pouvait savoir que l'on aimait quelqu'un à qui on n'avait encore jamais parlé. Après tout, que pouvait-elle savoir de plus de lui que sa réputation et les rumeurs qui circulaient à son sujet? Mais cette idée ne lui vint même pas à l'esprit et il se contenta d'arborer un sourire un brin amusé en lui répondant.

"J'ai lu quelque chose à ce sujet effectivement... Mais jusqu'à maintenant, je n'avais aucune preuve que c'était vrai."


Le Kappa se demandait comment il était censé réagir face à une déclaration de ce genre. Essayer de faire la connaissance de la demoiselle? Cette idée lui plaisait assez. Laisser un amour inexploité aurait été dommage... Et même peut-être du gâchis car Kate avait l'air d'une jeune fille agréable. Il décida donc de suggérer la meilleure façon qu'il connaissait pour apprendre à connaître quelqu'un.


"Ca te dirait d'aller prendre un verre ou quelque chose du genre? A moins que tu n'aies plus rien d'autre à me dire...
"

___________________________________________________________
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Déclaration ne va pas de pair avec séquestration [Kate] Jeu 4 Sep - 17:53

Kate prenait réellement goût à voir Gael de si près. Elle détaillait chacune de ses réactions avec délice. D'autant plus que c'était elle qui les déclenchait, aussi incroyable que cela pouvait lui paraître. Car si Kate avait depuis longtemps pris l'habitude d'attirer les regards avec son excentricité, elle avait fait tous les efforts possibles jusque là pour ne pas paraître trop étrange aux yeux de Gael. Voilà qu'elle devenait presque pudique...

En même temps, elle n'avait pas eu souvent l'occasion d'essayer d'arranger son comportement vis-à-vis d'un homme. Son record, question relation amoureuse ? Un mois auprès de Chace Thompson, qu'elle avait adoré (et adorait encore) mais avec qui elle avait surtout vidé des bouteilles entre deux fous rires. Elle n'avait jamais aimé quelqu'un, et découvrait à 19 ans les expériences que d'autres font bien plus jeunes. Dans ces conditions, elle n'avait jamais jugé bon de se surpasser pour plaire à quiconque, à la manière d'une enfant qui se complaît dans un monde dénué de complexités.
Elle nota comme c'était presque ironique : avoir pour premier amour quelqu'un qu'elle ne connaissait qu'à travers des rumeurs et des coups d'œil furtifs au détour d'un couloir...alors que tant de garçons lui avaient été accessibles.

Lorsque Gael confirma ce qu'elle avait cru comprendre, Kate hocha affirmativement la tête, souriante. Une mèche de cheveux ondulés lui tomba sur l'œil. Soucieuse de paraître le plus présentable possible, elle l'écarta presque aussitôt d'un geste bref.
Donc, elle l'avait bien compris. Elle s'en félicita intérieurement, avant de se demander ce qu'elle pouvait lui répondre. Il avait eu l'air amusé, mais cela la chagrinait un peu. A sa place, comment aurait-elle réagi ? Ce blog avait déjà incendié Nathan, son petit frère. Quelque soit la réaction que Gael avait pu avoir en lisant, les autres étudiants avaient pu dépasser quelques limites comme certains l'avaient fait avec Kate. Elle espérait bien sûr que non, mais elle eut une soudaine envie de s'excuser autant qu'elle le pouvait :

-Je...Je suis désolée si cette histoire t'a créé des problèmes, dit-elle un peu honteusement. Même si tu n'y es pour rien, j'imagine que...peut-être que...Disons que ce n'est pas toujours évident...

Elle se mordit la lèvre, concentrée, mais ne parvint pas à finir sa phrase.
S'il ne se lassait pas de sourire, elle comptait presque les secondes passées à pouvoir l'observer, sachant très bien que ça n'allait pas durer. Aussi fut-elle très surprise quand il l'invita à boire un verre :

-Quoi ? s'étonna-t-elle, perdue. Tu es sérieux ?

___________________________________________________________
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Déclaration ne va pas de pair avec séquestration [Kate] Jeu 4 Sep - 21:44

Gael profitait de cette rencontre pour observer Kate. Il devait reconnaître que celle-ci l'intriguait. Elle ne ressemblait pas tellement au genre de jeunes filles dont Gael avait l'habitude d'entendre les déclarations. Même si l'amour poussait les gens à tous se ressembler quelque peu, elle ne semblait pas avoir le même degré de niaiserie ni le même aveuglement pur ni le même espoir insensé du prince charmant que les groupies par lesquelles le Kappa était d'ordinaire poursuivi. Elle ne paraissait pas non plus timide et discrète comme les étudiantes qui n'avaient jamais vraiment approché un garçon et bien au contraire, Gael était prêt à parier qu'elle avait une grande expérience en la matière. Mais il la connaissait à peine et il pouvait se tromper sur tous ces points.

S'il ne faisait cependant pas erreur au sujet de Kate, c'était certainement cette différence qui expliquait que Mademoiselle ait choisi de parler d'elle sur son blog alors qu'elle était loin d'être la seule dans son cas. Gael espérait d'ailleurs que cette première impression se révèlerait exacte car il n'était en général pas très intéressé par les étudiantes qui l'aimaient, leur préférant celles qui partageaient sa vision des relations et son aversion pour ce qui était durable. Celles qui éprouvaient de réels sentiments étaient toujours trop attachées et ne rêvaient que de longues et belles histoires et aucune rupture ne pouvaient se dérouler sans un drame. Ce n'était même pas la peine de songer à une relation d'un soir avec ce genre de filles.

En revanche, si elles étaient habituées à cela, même si elles souffriraient sans doute toujours d'une histoire éphémère ou d'une rupture, elles le comprendraient également. Il s'agissait donc pour Gael de découvrir le caractère de Kate, savoir à quoi il devait s'attendre. Et ne pas tenter quoi que ce soit sans en savoir davantage, quoi que le Kappa n'envisageait de toute façon rien pour le moment. Rien d'autre que de faire connaissance du moins.

Il fronça les sourcils avec perplexité quand Kate s'excusa. De quel genre de problèmes voulait-elle donc bien parler?


"Des problèmes? De quoi tu parles? Je vois pas pourquoi ça aurait pu me créer des problèmes que toute l'université soit au courant qu'une autre fille soit... amoureuse de moi..."

Cela lui faisait toujours bizarre de prononcer ces mots, peut-être parce qu'il n'avait jamais compris grand chose à cette histoire d'amour qui semblait pourtant toucher tant de gens.

"Je vois vraiment pas de quoi tu veux parler..."

La jeune fille parut très étonnée quand il lui proposa d'aller boire un verre mais Gael se contenta de hausser les épaules, ne voyant pas ce qu'il y avait de si surprenant dans sa proposition. Il avait beau être célèbre et convoité, il prenait très souvent des verres avec des filles.

"Oui, si tu veux."

___________________________________________________________
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Déclaration ne va pas de pair avec séquestration [Kate] Dim 7 Sep - 23:17

Kate se sentit un peu bête quand Gael affirma qu'il ne comprenait pas ce qu'elle voulait dire. Mais cela ne la gêna pas plus que ça. Avec sa naïveté légendaire, elle avait connu ce genre de situations un nombre incalculable de fois...
Bien qu'à présent, il allait sans doute en être autrement. Après avoir vu ses sentiments les plus intimes bafoués par l'ironie générale, Kate avait abandonné ses beaux rêves d'enfant gâtée. Elle s'était promis qu'on ne la retrouverait plus aussi innocente parmi tous ces étudiants de Harvard, dont certains n'avaient réellement aucun scrupule. Depuis ce dérapage à la bibliothèque, elle avait appris beaucoup.

Pour l'instant, le plus important était que Gael semblait ne pas avoir souffert plus que ça de cette histoire. Peut-être avait-il raison, peut-être était-ce un peu idiot de s'imaginer qu'une rumeur du genre aurait pu lui créer des problèmes ? Kate aurait pu le croire aveuglement et se rangea aussitôt à son avis.
Elle préféra donc répondre sans plus insister :

-On ne sait jamais...A ce qu'il paraît....je ne suis pas toujours un cadeau, dit-elle en se tordant les doigts.

Elle avait déjà réussit à faire passer Jessie pour une amie indigne de confiance. Plutôt mourir que d'en plus ridiculiser Gael.

-Admettons que tu as raison, puisque tu as sûrement raison. Mais ça ne me coûtait rien de m'excuser de toute façon, pas vrai ?

"Oui, si tu veux."
Kate sourit un peu bêtement. Il l'avait dit avec un air tout à fait détaché qu'elle trouvait irrésistible. C'était le secret, avec Kate. Plus quelqu'un faisait mine de ne pas lui donner d'importance, plus elle se sentait obligée de tout faire pour lui soutirer des regards. En l'occurrence, elle n'eut pas à trop se donner du mal et trouva tout naturellement une attitude apte à attirer l'attention...
Folle de joie, elle s'était mise à sautiller sur place.

-Si je veux ? Comment refuser ?! Dis moi seulement où et quand !

C'était plus fort qu'elle. Elle n'avait pas pu s'empêcher de retrouver son comportement exubérant. Tant pis. L'évènement était trop important. Comment aurait-elle pu réagir autrement ? Même si elle en avait développé une forme toute particulière, c'était bien de l'amour qu'elle ressentait pour Gael.

___________________________________________________________
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Déclaration ne va pas de pair avec séquestration [Kate] Jeu 11 Sep - 0:22

[C'est fait en vitesse -subite inspiration What a Face - alors je garantis pas la qualité du tout Rolling Eyes]

Gael fronça les sourcils quand Kate affirma que, à ce qu'il paraissait, elle n'était pas toujours un cadeau. Cela pouvait signifier trois choses et aucune ne semblait de très bon augure au Kappa. Soit elle accordait trop d'attention aux critiques des autres, soit elle avait une sorte de complexe d'infériorité, soit -et c'était encore la pire solution possible aux yeux de Gael et si elle s'avérait être juste, il ne comprendrait vraiment pas pourquoi Mademoiselle avait alors choisi de parler de Kate sur son blog- c'était la vérité. Le fait que la jeune fille torde ses doigts en lui parlant comme si elle était gênée ne l'avançait pas beaucoup pour savoir quelle hypothèse était la bonne et il avait beau être direct, il n'allait tout de même pas lui exposer sa réflexion telle quelle. Il songea que le moyen le plus efficace d'obtenir une réponse était de faire la connaissance de Kate, ce qui ne contrariait en rien, bien au contraire, ce qu'il avait déjà prévu. Il y avait une chose dont il préférait cependant s'enquérir dans l'immédiat.


"Et pourquoi ça?"


Gael haussa à nouveau les épaules avec un léger sourire qui n'avait aucune signification particulière.

"Non, effectivement... Mais c'était vraiment pas la peine... Y a aucune raison que ça m'ait créé des problèmes. Et puis même, ça n'aurait pas été bien grave."

Il se pensait en effet tout à fait capable d'éviter les éventuels problèmes qui auraient pu accompagner l'article de Mademoiselle, même s'il ne voyait pas de quel genre de problèmes il aurait bien pu s'agir.

En voyant le sourire de Kate puis elle-même qui sautillait sur place, manifestement folle de joie, Gael ne put s'empêcher de se demander s'il n'allait pas regretter sa proposition. Mais s'il l'avait vraiment craint, il lui aurait suffi de dire qu'il l'appellerait et ne jamais le faire, l'affaire aurait été close. Cependant, cette fille avait quelque chose de spécial, et même si bondir dans tous les sens dès qu'elle était joyeuse en faisait partie, il avait vraiment envie de découvrir de quoi il s'agissait. Il réprima un sourire amusé et il lui répondit d'un air toujours aussi indifférent et impassible, illustrant ses propos d'un léger geste négligent de la main.


"Bah... Je pensais à maintenant à vrai dire. J'ai rien de particulier à faire pour une fois autant en profiter..."

Gael et sa modestie légendaire. Irrécupérable. Il ajouta néanmoins:

"Mais peut-être que tu as des trucs prévus toi... C'est pas très grave si c'est le cas, on peut éventuellement remettre ça à plus tard."

A vrai dire, il planifiait rarement ce genre de choses et remettre à plus tard était presque synonyme pour lui d'oublier. Enfin, peut-être pourrait-il faire une exception, il faudrait qu'il y réfléchisse. De toute façon, tout cela ne tenait qu'à lui et il éprouvait un sentiment de jouissance particulière parfaitement narcissique et égocentrique à se sentir ainsi maître de la situation, comme bien souvent.

___________________________________________________________
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Déclaration ne va pas de pair avec séquestration [Kate] Ven 12 Sep - 15:43

[Et bah moi je m'ennuyais tellement que j'ai déjà répondu Rolling Eyes Au fait pour l'histoire des films tout nases, je ne pouvais pas le caser ici, j'imagine que tu le comprends aisément Laughing ]

Kate se tapa le front, exaspérée. Elle n'arrivait même plus à calculer ce qu'elle disait. Non pas que c'était dans ses habitudes, mais en temps normal elle ne perdait pas autant le contrôle d'elle-même. Un peu de lucidité aurait été la bienvenue, toutefois plus le temps passait et moins elle arrivait à réfléchir calmement. A ce rythme-là, enchaîner deux mots allait devenir bientôt pénible...

-Euh, ne commence pas à t'imaginer des choses dramatiques, hein ! Ce que je voulais dire...c'est que...

Décidément, elle était en train de créer une image d'elle-même assez troublante. "Chassez le naturel, il revient au galop", dit l'adage. Et bien, le sien battait des records de vitesse ! Elle qui avait réussi à s'armer d'un peu de sérieux et même d'assurance sentait peu à peu son côté "amoureuse transie", comme elle le nommait, refaire surface dangereusement.

-...Que j'ai parfois du mal à...contrôler ma joie de vivre, on va dire. C'est pas forcément évident pour tout le monde de me comprendre.

En parlant de joie de vivre, Kate commença à chercher fébrilement un moyen de retrouver la sienne. Comme toujours quand elle se sentait nerveuse, plusieurs possibilités s'offraient à elle pour se calmer. Soit elle se mettait à crier sans retenue (et elle comprit immédiatement que ça n'allait pas être possible), soit elle faisait les cent pas (et bien sûr elle ne l'envisagea pas sérieusement non plus), soit elle réunissait toute sa concentration pour se chantonner intérieurement un air relaxant. Cette idée lui sembla être la plus judicieuse.
Ce fut donc le regard fuyant et le cerveau très occupé qu'elle laissa Gael relancer le sujet des "problèmes" qu'aurait pu lui créer le blog de Mademoiselle. L'effet fut heureusement immédiat comme elle s'y attendait (car elle se connaissait bien après toutes ces années à parler en tête-à-tête avec elle-même) et elle trouva tout juste le temps de répondre par un simple hochement de tête affirmatif, plein de conviction, à son interlocuteur. Elle réussit même à sourire.

-Euh, moi...je crois que...

Sans doute avait-elle des cours. Mais toute heureuse qu'elle était de la proposition de Gael, elle en avait oublié sans regret son emploi du temps ou même un quelconque rendez-vous qu'elle aurait pu avoir. Ce n'était pas bien grave, des cours et des rendez-vous, elle pouvait en avoir autant qu'elle le voulait après tout, et ils avaient de surcroît tendance à tous se ressembler. En revanche, la situation présente avait quelque chose d'inespéré.

-Non, je n'ai rien de prévu, répondit-elle de son air le plus sincère et le plus enjoué. Quelle coïncidence, hein ?

Hummm...Est-ce que c'était ça, un pieux mensonge ? De toute façon, il était trop tard pour culpabiliser. Au diable, les moralistes.

___________________________________________________________
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Déclaration ne va pas de pair avec séquestration [Kate] Sam 13 Sep - 0:45

[Wow. =) Non, j'vois vraiment pas pourquoi Laughing
J'ai encore l'impression que c'est pas terrible du tout moi par contre Rolling Eyes]

La jeune fille semblait être en train de perdre quelque peu le contrôle d'elle-même, se tapant le front d'un air exaspéré. Il ne vint cependant même pas à l'esprit de Gael que cette irritation aurait pu le concerner, lui. Kate paraissait même avoir du mal à formuler une phrase, peut-être regrettait-elle d'avoir parlé trop vite. Effectivement, commencer par se présenter négativement ainsi à quelqu'un dont on espérait se faire apprécier un tant soit peu n'était peut-être pas une excellente idée. Le Kappa attendit avec perplexité qu'elle achève enfin son explication. Il esquissa un sourire quand elle parla de maîtriser sa joie de vivre.

"Je suis pas sûr que la joie de vivre soit vraiment un problème..."

Il n'aurait certainement pas dit cela s'il l'avait vu sautiller de joie avant.

"Et tout le monde ne comprend jamais tout le monde. Enfin, je crois..."

Oh quelle impressionnante preuve d'humilité de la part de Gael. Il avait été jusqu'à émettre un doute sur la justesse de ses propres propos et avait nuancé son affirmation. Il ne faudrait pas en attendre autant de lui avant longtemps à présent, il avait largement dépassé son quota de modestie.

Kate paraissait complètement perdue dans ses pensées lorsque Gael aborda de nouveau le sujet des problèmes éventuels qui auraient pu suivre l'article sur le blog de Mademoiselle. Elle parvint cependant à lui répondre, appuyant ses paroles d'un geste affirmatif de la tête et d'un sourire. Le problème c'est qu'elle n'alla même pas jusqu'à faire une phrase entière.

"Oui? Tu crois que...?"

Gael essaya de l'aider en relançant le début de sa phrase inachevée mais peut-être aurait-il mieux fait de ne pas la relever et de poursuivre la conversation sans en tenir compte.

L'air sincère et enthousiaste qu'arborait Kate aurait tout à fait convaincu Gael si celle-ci s'était contentée d'affirmer qu'elle n'avait rien de prévu. A partir du moment où elle évoqua une coïncidence, cela sonna faux aux oreilles du Kappa et il était à présent certain qu'elle était sans doute censée aller faire autre chose. Comme aller en cours, par exemple. Ce mensonge supposé ne l'étonnait guère, après tout, qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour être en sa compagnie? Ahem. Le plus inquiètant était sans doute que cette question exagérée n'était pas très loin de ce qu'il pensait réellement. On pouvait toujours justifier cet accès de pur narcissisme par le fait que Kate était censée être amoureuse de lui. Il était donc logique qu'elle fasse des efforts pour passer un peu de temps avec lui. Mais tout de même, Gael faisait intérieurement preuve d'une arrogance parfaitement insupportable.

Il lui répondit avec un sourire un brin ironique qui, combiné à son ton, montrait de manière assez évidente qu'il n'était pas dupe, tout en restant assez subtil.


"Oui, quel coïncidence en effet..."

Il jeta un coup d'oeil dans le couloir bordé de rangées de casiers avant de proposer, se retournant vers Kate et affichant un air des plus impassibles:

"On y va alors?"

___________________________________________________________
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Déclaration ne va pas de pair avec séquestration [Kate] Lun 15 Sep - 13:09

[ Razz Je te colle encore du Freud en pleine face !
Mais non voyons cyclops ]

"Je suis pas sûr que la joie de vivre soit vraiment un problème..."

Bien sûr, cela dépendait de la personne en face. Kate, avec son sourire, s'était fait beaucoup d'amis, ou du moins de connaissances avec qui elle s'entendait bien. Mais quelques autres se tiraient les cheveux devant tant de naïveté et de gamineries. Pour sa part, elle réalisait à peine que son comportement pouvait gêner, en général. C'était après de nombreuses remarques de ses plus proches amis qu'elle avait ouvert les yeux. Cependant, elle n'avait aucune idée de comment s'y prendre pour changer, cela risquait donc de ne jamais arriver. Quoiqu'elle aurait été prête à faire des efforts pour ménager Gael, comme elle le faisait avec Jessie. Cette dernière étant la principale personne qui estimait qu'elle n'était pas "un cadeau".
Tant pis pour Gael, il avait parlé trop vite.

-Très bien, alors je vais pouvoir donner libre cours à la mienne...

Certains l'auraient pris comme la pire menace. De toute façon Kate avait retrouvé son aplomb habituel, et n'allait pas le perdre de si tôt.

-Tu dis ça à une élève de psychologie ? rit Kate. Je sais mieux que personne que l'être humain est incompréhensible ! Mais je préfère me convaincre du contraire...C'est moins douloureux de croire qu'on comprend les gens qui nous entourent.

C'était son côté "élève modèle" qui avait parlé dans cette dernière phrase. Elle avait toujours aimé observer les gens, les analyser. Mais de là à en faire une motivation pour des études de cinq ans dans une université réputée...Alors Kate se voilait souvent la face avec de belles phrases, tentant pour le mieux de trouver un but presque humanitaire là-dedans. A présent, elle croyait à ses propres mensonges. Elle avait oublié qu'à la base, ce n'était que sa curiosité qui la poussait à écouter les autres.

-Je crois que...tu viens de me convaincre d'un truc. A partir de maintenant, c'est décidé, je m'en fiche ! Cette fille, Mademoiselle, elle a juste un complexe d'œdipe ou un truc du genre, elle arrêtera une fois soignée. Ne me demande pas quel lien ça a avec son blog, je n'en ai aucune idée ! Les voies de Freud sont impénétrables.

Kate croisa les bras, boudeuse, devant le sourire ironique de Gael.

-Oui, bon, okay, j'avais sûrement un truc à faire, avoua-t-elle avec un sourire en coin. Mais j'avais tellement en tête de venir te voir que j'ai oublié le reste. Quand j'ai quelque chose en tête, j'arrive rarement à penser à autre chose.

Le jour où elle réussirait à mentir ou à garder un secret rien que pour elle n'était pas encore arrivé. Au moins, on ne pouvait lui reprocher un manque de franchise.

-Okay, chef !

___________________________________________________________
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Déclaration ne va pas de pair avec séquestration [Kate] Jeu 25 Sep - 22:47

[Mes excuses pour le retard.
& Pitié épargne-moi enfin avec Freud. Rolling Eyes
& Renonce à me convaincre que est cyclops d'un usage normal.]

Gael se demanda s'il n'allait pas regretter son affirmation -à savoir, que la joie de vivre n'était pas un problème- car Kate déclara alors qu'elle allait pouvoir laisser libre cours à la sienne. Il ne la connaissait pas et n'avait aucune idée de ce dont elle était capable, il se méfiait donc quelque peu de telles décisions. Et puis laisser libre cours à quelque chose lui semblait souvent assez inquiétant. Cela pouvait se révéler s'apparenter à un comportement incontrôlable. Il sourit néanmoins et commenta laconiquement:

"On verra."

Il ne s'engageait à rien et rappelait par cette phrase qu'il n'était pas forcément prêt à tout supporter. Le sourire dont il l'avait accompagnée lui retirait cependant tout son possible scepticisme apparent.

"Oh, t'es en psycho?"

Simple remarque dépourvue d'une quelconque utilité. Gael apprenait juste à connaître un peu la demoiselle.

Le Kappa était relativement loin d'être stupide, cependant il n'avait pas une grande habitude des réflexions philosophiques sur l'existence en générale et les gens en particulier, il se trouvait donc toujours un peu perdu dans ce genre de discussion. Il répondit comme il le faisait la plupart du temps, avec sincérité.

"Tu as certainement raison mais en général j'évite de me poser la question... Je suppose que je me persuade la plupart du temps que je comprends les gens autour de moi. Quoi que... Pas tellement en fait. Bref, je crois que tu as compris pourquoi moi je ne fais pas psycho!"

Il acheva sa phrase avec un sourire amusé qui s'agrandit lorsqu'il entendit l'affirmation suivante de Kate.

"Formidable! Personnellement j'en ai jamais vraiment tenu compte. A vrai dire, je trouve ça plus... amusant qu'autre chose. Oui, elle m'a l'air sérieusement atteinte pour se préoccuper plus de la vie des autres que de la sienne... Enfin bon, je suppose que tu peux la remercier maintenant, quelque part."

La remarque de la jeune fille au sujet de Freud l'avait particulièrement amusé et son propre dernier commentaire était en grande partie ironique.

Son sourire finit par se transformer en un éclat de rire devant l'air boudeur de Kate et son aveu.

"C'est pas plus mal..."

Il lui tendit son bras avec un sourire, imitant ironiquement les gentlemen d'un autre temps.

"Où allons-nous?" interrogea Gael pour poursuivre dans le registre de la galanterie, laissant le choix à Kate de l'endroit où ils allaient prendre un verre


___________________________________________________________
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Déclaration ne va pas de pair avec séquestration [Kate] Mar 30 Sep - 17:00

[ Razz Tu ne pourrais pas vivre sans Freud, ne te fais pas d'illusions. Et sans " cyclops " non plus, ta vie serait trop incipide, voyons !
Bref, me revoilà, avec du retard moi aussi Rolling Eyes ]

Kate aurait sans doute eu une crampe à la mâchoire si sourire n'avait pas été dans ses habitudes et ce, quelque soit son interlocuteur. En effet, elle n'avait sans doute jamais autant montré ses dents et sûrement pas avec cette sincérité qui la motivait depuis le début de sa conversation avec Gael. Son cœur papillonnait littéralement à chaque réponse qu'il faisait. Si bien qu'elle prenait tout avec humour.

-Okay, je te laisse cinq minutes d'avance pour fuir. Passé ce délai, j'arrête de me contrôler et là, ça sera tant pis pour toi. Euh, je rigole, hein, rajouta-t-elle en lui attrapant le bras au cas où. Je suis trop fatiguée pour te courir après à travers tout le campus...Un autre jour, peut-être ? Ça serait avec plaisir.

Elle hocha simplement la tête affirmativement à la question de Gael qui n'en était pas vraiment une. Elle étudiait une science abstraite depuis presque deux ans, oui, et il n'y avait malheureusement rien de plus à dire. Elle n'aurait même pas pu lui demander en quelle filière il était pour lui retourner la question. Car, bien sûr, elle le savait.

-Tu sais quoi ? Tu ferais un patient parfait pour une petite séance de psychanalyse. D'ailleurs, ma spécialité, c'est le décryptage de rêve. Même si parfois je préférerai être sourde plutôt que d'en entendre certains. Tu serais étonné de connaître le nombre de psychopathe en puissance à Harvard.

Kate éclata de rire derrière sa main.

-La remercier ? Et bien...je suppose que tu as raison, mais ça va dépendre de plein de choses, donc...on verra.

Elle avait repris les propres mots de Gael avec un sourire en coin. Toutefois, elle voyait les choses différemment à présent. Il n'avait pas tord, pas tord du tout même. Et c'était presque pathétique de se dire qu'il avait fallu qu'une complexée d'œdipe révèle son secret pour qu'elle réagisse pleinement. Tant pis, Kate n'était pas du genre à ressasser douloureusement le passé. C'était juste une preuve de plus que la prochaine fois, elle aurait tout intérêt à écouter les conseils de Jessie.

-Tu peux en rire, mais c'est pas marrant, répondit Kate dont la moue devint presque malgré elle un sourire, en le voyant éclater de rire. Bon, okay, en fait c'est marrant.

Kate fit la révérence en soulevant un pli de sa robe blanche et ne pu retenir un rire en lui prenant le bras.

-J'imagine que tu sais mieux que moi où aller, non ?

___________________________________________________________
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Déclaration ne va pas de pair avec séquestration [Kate] Ven 3 Oct - 21:54

[Ca y est, on a commencé Freud en philo. 'L'enfant est un pervers polymorphe' J'adore D'ailleurs j'ai même commencé à lire Freud pendant les 'cours' d'allemand, attends toi au pire... Évidemment Razz
Encore en retard, sorry Rolling Eyes]

Un immense sourire ne quittait pas les lèvres de Kate, mettant en évidence la joie qu'elle devait ressentir. Gael pouvait aisément deviner pourquoi même s'il devait reconnaître qu'il ne le comprenait pas vraiment. L'amour n'était pas son 'truc'. Sans l'avoir jamais réellement, entièrement, éprouvé, il était difficile de comprendre ses causes et surtout, ses effets. Même s'il avait déjà eu amplement le temps au cours de sa vie d'observer lesdits effets chez d'autres gens.

Lorsque Kate déclara qu'elle lui laissait un délai de cinq minutes pour fuir et qu'après elle ne se contrôlerait plus, Gael songea à faire mine de partir -voir à vraiment partir. Cependant il n'eut pas le temps d'achever sa réflexion car elle s'accrocha aussitôt à son bras pour le retenir, au cas où il aurait pris sa plaisanterie au sérieux. Bonne idée pour elle. Il lui répondit avec un sourire amusé.

"Pas de problème, tu peux me courir après quand ça te chante!"

Il n'avait jamais trouvé trop désagréable de se faire poursuivre par des demoiselles, heureusement vu son expérience en la matière. Mais il faut aussi dire qu'en général il ne prenait pas tellement la peine de s'enfuir. Là, les circonstances étaient quelque peu différentes.

Il éclata de rire à la remarque de la jeune fille au sujet de la psychanalyse et des psychopathes d'Harvard, cependant son rire était comme teinté d'inquiètude. Bien sûr pas à l'idée des tueurs en série qui le guettaient dans les parages mais à cause des suggestions dont Kate était capable.


"M'allonger dans un canapé c'est pas tellement mon truc, désolé."
ironisa simplement Gael en réponse, assortissant ses propos d'un sourire narquois

"Mais j'y penserais si jamais je fais un rêve bizarre..."

C'était bien la première fois que quelqu'un lui proposait de le 'psychanalyser' -même s'il ne s'agissait sans doute que d'humour d'étudiants en psychologie- et il trouvait cela très étrange.

"Pas besoin de te demander de quoi ça dépendra..."

Le sourire sarcastique Kappa ne laissait aucun doute quant au ton de son affirmation.

Il se contenta de hausser les épaules quand Kate lui dit que la situation n'était pas drôle.

"Moi je trouve..."

Il s'exclama finalement en voyant un sourire apparaître enfin sur son visage:

"Ah quand même!"

Il eut ensuite un énième sourire amusé, autant à cause du geste de Kate que de sa remarque.


"Quelle belle réputation..."

Ce n'était en rien péjoratif, il affectionnait en effet beaucoup sa réputation à l'université et n'était pas près de s'en défaire.

"Bien, alors on va aller faire un petit tour à Cambridge, visiter son bar."

Kate ayant pris le bras qu'il lui tendait, il l'entraîna hors de l'université et lui fit traverser le campus. Les quelques amis ou connaissances qu'il croisa lui adressèrent un sourire entendu en le voyant en une telle compagnie. Ce qui était assez prévisible puisque presque tout le monde avait lu l'article de Mademoiselle sur son blog et savait qui était Kate. Ou du moins ce qu'elle était supposée éprouver pour Gael. Ce que celui-ci n'avait en revanche pas prévu fut la jeune fille qui se précipita vers lui d'un air furieux. Il essaya de rassembler ses vagues souvenirs de la soirée très alcoolisée du samedi précédent et en déduit qu'il devait s'agir d'une conquête éphémère qui n'avait pas bien saisi son statut pour lui et qui n'appréciait pas de le voir se balader avec une autre fille à son bras.

Gael jeta un coup d'oeil à Kate et lui murmura avec un sourire narquois:

"Navré mais finalement tu vas devoir courir. Ou renoncer au verre promis."

Dès qu'il eut achevé sa phrase, il lâcha son bras et s'élança en direction de la sortie du campus. Il n'était pas d'humeur aux explications orageuses et n'estimait d'ailleurs pas avoir à en fournir à la demoiselle en colère. Ce n'était pas dans ses habitudes de fuir ainsi mais il avait autre chose à faire que de se préoccuper de malentendus futiles de ce genre. Et cela pouvait aussi servir de test pour voir si Kate était prête à le suivre et capable de réagir rapidement. De toute façon Gael avait agi spontanément, sans réfléchir à la suite des événements. Et il trouvait à vrai dire que la situation prenait une tournure plutôt amusante.

Il avait pris avec le temps l'habitude de se montrer insensible aux réactions de ses courtes et nombreuses conquêtes, de ne pas tenir compte des sentiments qu'elles pouvaient éprouver à son égard et de se contenter de profiter puis de s'éloigner. Cela pouvait sembler parfaitement immoral, voir tout à fait ignoble. Cependant Gael trompait rarement les gens, il ne promettait jamais quoi que ce soit de durable et les filles savaient en général à quoi s'attendre avec lui. Cela n'était pourtant manifestement pas suffisant pour les empêcher de se faire des illusions.

___________________________________________________________
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Déclaration ne va pas de pair avec séquestration [Kate] Lun 6 Oct - 23:07

[J'ai changé ta vie avec Freud, je t'ai transmis tout ce délire malsain de complexe d'oedipe et de complexe de virilité...je m'en veux presque !! Laughing
N'empêche qu'on dit toujours qu'on se répond en retard, mais en même temps, ça voudrait dire quoi se "répondre à l'heure" ?]

Kate ne manquait pas totalement de respect envers elle-même et courir après les hommes n'était pas dans ses habitudes. Que ce soit métaphoriquement ou pas. Même si jouer avec eux lui arrivait souvent, elle était loin de ces filles à la réputation de "traînées".

-T'es bien le seul pour qui je le ferais, tu sais...

Ce n'était pas pour se rassurer, cependant, qu'elle l'avait dit. Kate n'avait aucun problème d'ego. Tout simplement parce qu'elle n'en avait pas. Elle était d'une nature soumise et avait tendance à se laisser faire quelque soit la personne, sans même s'en apercevoir. Surtout en ce qui concernait Gael. Elle avait mis sa fierté de côté depuis longtemps; tomber amoureuse étant une humiliation particulièrement douloureuse. Elle l'avait tout de suite su et avait bien sûr cherché à lutter contre elle-même, mais le résultat avait donné raison à tous ces écrivains niais qu'elle n'avait jamais lu que pour nourrir une dissertation de psycho : plus on cherchait à oublier quelque chose, plus on y pensait, jusqu'à virer à l'obsession.

-...Enfin, à vrai dire, tu es le seul qui me l'ait autorisé.

Elle ne le précisa pas, mais c'était aussi, à sa mémoire, le seul à qui elle l'avait proposé.

-Ah ? Donc tu n'as jamais pris la peine de te confier à quelqu'un ? Ça fait un peu cliché tout ça...Mais vu ce qui est advenu de mon propre secret...Je crois que moi aussi, je vais apprendre à tenir ma langue.

Kate faisait bien sûr allusion au fait que sa seule confidente avait trahi son secret, mais il n'y avait pas de ressentiment dans sa voix. Ce qui était logique : Kate était incapable d'en vouloir réellement à qui que ce soit. Son immuable sourire ne l'avait pas quitté un seul instant.

-Pas besoin ? Hum, je suis différente des autres, tu pourrais bien avoir quelques surprises.

Devant la réplique de Gael, Kate tenta de retrouver son air boudeur, mais n'y parvint pas. En effet, elle avait pris l'habitude de jouer les clowns inconsciemment et riait souvent de bon cœur à ses propres incongruités. Elle se contenta de tirer la langue malicieusement sans rien ajouter.

-Proposition intéressante ! Je te suis.

La suite fut assez floue pour Kate. Toute à ses pensées (et à l'observation de Gael), elle saisit finalement que le monde n'était pas composé que d'eux deux quand Gael lui annonça qu'elle allait devoir courir. Elle resta alors un instant immobile, sans comprendre. Puis comme il la lâchait et s'éloignait, elle jeta un regard circulaire. Le visage furieux d'une fille tout de suite remarquable la fit éclater de rire.
L'aspect tout à fait inattendu de la situation digéré, elle ne mit pas beaucoup de temps à se décider. Elle chercha aussitôt Gael des yeux, encore secouée d'un fou rire incontrôlable. Puis afficha un sourire narquois.

-Très bien, murmura-t-elle pour elle-même. Un...Deux...Trois !!

L'esprit joueur de Kate avait pris le dessus. Après deux sautillements dignes des athlètes qu'elle voyait parfois à la télé, elle commença à courir. Petite, fine et, avant tout, habituée à se précipiter à travers les couloirs de Harvard, elle se fraya sans difficulté un passage dans la foule. Certains, qui la connaissaient de vue, s'écartaient de son chemin avant de la suivre des yeux. D'autres l'encouragèrent, imaginant sans doute qu'elle était encore en retard pour un cours. Mais sans prêter attention à tous ces regards, ni même aux pans de sa robe qui remontaient dangereusement au-dessus de ses genoux, Kate n'avait plus qu'un but. Rejoindre Gael.
Quitte à lui courir après honteusement devant une foule hilare. Ce qu'elle faisait, avec le sourire.

___________________________________________________________
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Déclaration ne va pas de pair avec séquestration [Kate]


___________________________________________________________

Déclaration ne va pas de pair avec séquestration [Kate]

Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROTHERHOOD : Harvard Campus ::  :: Corbeille :: Saison 1-