Partagez|

Le ridicule tue -~ Nathane (L)

avatar
Invité

MessageSujet: Le ridicule tue -~ Nathane (L) Lun 22 Déc - 18:19

    Non Sincèrement, c'était la pire humiliation qu'elle avait pu avoir jusque ici. Encore cloîtrée dans sa salle de bain, à côté de la cuvette des toilettes oui, mais en pleine rue, devant un bar d'où la réputation commençait sérieusement à s'échauffer en ce moment, et en plus juste à côté d'un SDF bourré vomissant ses tripes par terre, c'était le ponpon. Revenons-en au tout début, histoire que vous compreniez bien. Cette journée-là, nous étions mercredi, jour peut être banal dans la vie d'un étudiant quelconque, mais pas pour Svetlana. Aujourd'hui était le jour de sa cure. Pas de sa cure de drogue, de médicaments ( même si cela aurait pu), mais sa cure d'alcool. Elle avait prit cette habitude en France le soir après les cours. Mais à cette époque, c'était dans un autre continent, une autre ville, un autre bar, et une toute autre atmosphère. En France, et surtout à Paris, la plupart des Bars étaient disons "Fashionisés". Même si bien sur, il en reste quelques uns qui ont pu rester intact et fidèles à l'esprit d'un bar contemporain, d'autres on préférait se moderniser, comme s'ajouter d'un tabac, ou d'un café par exemple. Aujourd'hui, elle était à Cambridge, en Amérique, et les Bars restaient des Bars, ni plus ni moins. Svetlana n'y avait pas retrouver cette atmosphère depuis qu'elle était retournée dans son pays, en Italie. Là-bas, tout était rustique, le vieux était noble, le moderne passait à la balayette. Bien entendu, en voyant cela, Svetlana s'était empressée de faire la tournée des bars, toute seule comme une grande, même si à la sortie, elle se faisait accompagnée de quelqu'un, la demoiselle étant complètement bourrée. C'était sa routine, même si aujourd'hui tout aller de travers. Elle ne se trouvait plus qu'à cinq mètres du bar, Cinq mètres, et la voilà à se prendre de pitié pour un pauvre dégoupillant sur les pavés de la rue. Elle s'était avancée vers lui, avait poser ses mains sur ses épaules, essayant de le relever, et juste à ce moment-là, le vieil homme cria pour on ne sait quelle raison. Peut être avait-il peur des femmes ? Ou peut-être n'avait-il peur que de Svetlana ? En tous cas, Svetlana réagissa au quart de tour. Enfin ce fut plutôt sa maladie qui réagissait...

    On distingue plusieurs symptômes dans la Narcolepsie : l'Hyper somnolence, la Cataplexie, les Hallucinations et les paralysies du Sommeil. Celle que Svetlana détestait par dessus tout était la Cataplexie. Et c'est justement ce qui arrivait en ce moment même. La Cataplexie est une perte brusque du tonus Musculaire qui ne touche pas à la conscience. Svetlana en est rendu à un stade sa maladie ou toute manifestation de Cataplexie enchaîne sa chute au sol. Ces épisodes sont typiquement déclenchés par une émotion, comme par exemple dans cette situation : l'étonnement. Lors de ces épisodes, le malade ne perd pas connaissance. Il est parfaitement éveillé, ses perceptions sensorielles sont elles aussi actives, mais il reste cependant incapable de réagir à toute stimulation. Seuls les muscles automatiques vitaux (Coeur, Poumons etc) et les yeux restent en activité. Alors Svetlana, se retrouvait donc là, à moitié couché sur le vieil homme, ses deux mains toujours posés sur ces épaules, ses jambes s'entremêlant entre elles. Une position très inconfortable. Ce que le SDF lui ne semblait pas trop s'en tracasser, bien trop occupé à se concentrer sur son vomi. La jeune femme ferma les yeux, elle avait beaucoup trop honte. Elle aurait du se souvenir que la Cataplexie ne s'était pas manifester depuis un bon mois maintenant, cela devait donc imminent. Ca y est, cette fois, elle était bien décidée à ne plus jamais aider autrui si c'était pour en arriver à ça. Pendant qu'elle rugissait de fureur à l'intérieur d'elle-même, ce qui n'était pas bon du tout étant donné qu'il faut être le plus zen possible pour que l'état de Cataplexie s'estompe, une voix masculine arriva à ses oreilles, une voix masculine et qui semblait rire aussi.

    "Eh Bien Svetlana, Je vois que tu as commencé la coulette sans m'attendre aujourd'hui..."

___________________________________________________________
Personnel
avatar
Nombre de messages : 680
Age : 25
Date d'inscription : 19/04/2008


Feuille de personnage
Disponibilité RP: Occupé(e)

:
MessageSujet: Re: Le ridicule tue -~ Nathane (L) Lun 22 Déc - 23:13

    - Eh bien Svetlana, je vois que tu as commencé la coulette sans m’attendre aujourd’hui…, ricana Nathan en voyant l’état de son amie.

    Quasiment vautrée sur un parfait inconnu, Svetlana semblait s’être trouvé un autre camarade pour boire jusqu’à ne plus tenir debout. Un peu plus et il aurait raté cette scène. Il fallait dire qu’elle n’avait rien de discrète, même pour quelqu’un comme Nathan qui aurait pu avoir le père Noël et ses rennes lui passant sous le nez sans que pour autant il les voie. Pourtant, en descendant la longue rue qui menait au pub de Joey, il était encore plus dans ses pensées qu’ordinairement. Le jeune homme était heureux d’aller se partager un verre (et plus) avec Svetlana pour oublier quelques hures le reste de sa vie. Non, ça n’était pas toujours sans raison de se donner régulièrement des rendez-vous pour boire. Enfin, peut-être un peu, d’accord. Seulement, Nathan aimait l’alcool, tout en restant « raisonnable » à n’en boire qu’avec Svetlana en dehors des fêtes. C’est vrai ! La cigarette et ses bons vieux films passaient avant ! C’était moins dangereux s’il prenait le volant. Encore aurait-il fallu qu’il ait le permis…

    Lorsque Nathan s’était approché du bar, il ne lui était pas forcément difficile de remarquer son amie. Quelques personnes entouraient alors l’entrée du pub. Croyant qu’il ne pourrait peut-être pas rentrer dedans, l’étudiant s’avança pour connaître la cause de cet intérêt. Il n’avait pas pris longtemps à reconnaître Svetlana. Qui d’autre, à cette heure-ci, à cet endroit et… Avec ces cheveux là ?
    Si sa remarque avait été ironique à ce moment-là, c’était seulement parce qu’il croyait alors qu’elle avait déjà ingurgité une bonne dose d’alcool . Cependant, quand ils ‘approcha pour aider la jeune femme, il tilta enfin.

    - Oh…, fit-il en reprenant un minimum de sérieux.

    Sans prêter attention à l’homme qui vomissait tout ce qu’il avait en lui, Nathan attrapa Svetlana, passant un de ses bras inertes par-dessus son cou. Avec difficulté, il rentra dans le bar et la déposa en soupirant sur une banquette le long des murs. Soufflant un bon coup, il s’installa à ses côtés.

    - Tu sais que t’es pas si légère ?

    Nathan n’avait aucune idée si la jeune femme l’entendait ou pas.
    Même si ça avait paru assez hallucinant aux gens dehors qu’il l’emmène avec lui sans s’inquiéter, il savait e c qu’elle avait. Sa maladie… Du moins, il l’espérait ! Si c’était un malaise ou une sorte de coma éthylique, il était sacrément dans le pétrin. Il se contenta donc de la regarder avec des yeux de merlan frit qui lui donnait un air particulièrement stupide, attendant la moindre réaction.



[C'est pas tip top et j'me suis pas relue Razz]

Voir le profil de l'utilisateur
___________________________________________________________
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Le ridicule tue -~ Nathane (L) Mar 23 Déc - 16:33

    *Han Mon Dieu, Nathan Eatson, Je t'embrasserais bien pour être arrivé à un tel moment*

    Cette Fois, elle le savait, elle adorait cet homme. Sa réputation de bellâtre allait pouvoir devenir encore plus importante : Désormais il était le Héros officiel d'Harvard. Aux yeux de Svetlana en tout cas. Pour la plupart, il restait tout de même " le mec qui traîne dans les soirées de son frère, qui boit, qui boit jusqu'à se rendre compte enfin compte qu'il est ridicule". Ca devait être d'ailleurs pour ça que Svetlana aimait traîner dans les bars avec lui. Il pouvait donnait l'impression d'un mec super sérieux comme ça, alors qu'à l'intérieur, la bête ne demandait qu'à picoler. Et aujourd'hui, la jeune femme faisait face a un talent autre que l'alcool, Mr Eatson savait aussi faire preuve d'intelligence, de bon sens. La preuve, malgré les litres d'alcool qu'ils engloutissaient pendant qu'ils se racontaient leurs vies respectives, Nathan avait quand même réussit à se souvenir de la Narcolepsie de la demoiselle. Bien heureusement, car Svetlana commençait légèrement à croire que le garçon la prenait pour la fille bourrée attirée par les hommes dégoupillant tout leurs tripes. C'est très viril vous me direz. Mais la voila dans ses bras, ne pouvant toujours pas bouger, se faisant emmener dans le bar. Pendant le trajet, la jeune femme réussit à dénicher de l'oeil une odeur de vomi sur son tee shirt. Tant pis, au moins, dans deux ou trois heures, quand elle serait bien saoule, elle ne s'en voudrait pas de se vomir dessus, le vêtement serait déjà sale. Mon Dieu, qu'elle se sentait bien, là, en train de se faire transporter par Nathan. Il faudrait qu'elle pense à titiller sa Cataplexie en ressortant du pub tout à l'heure, histoire que Nathan la ramène chez elle ainsi. Malheureusement, le campus ne se trouvait pas très loin du pub, tant pis, elle n'aurait pas le plaisir de martyriser Nathan en lui faisait faire plusieurs kilomètres avec elle dans les bras. Eh bien oui, je parle de rentrer à pied, car Mr Eatson n'a même pas son permis de conduire. Enfin, en même temps on devine tout de suite pourquoi, avec un véhicule, Nathan risquerait toutes les heures l'accident. On pourrait en dire autant de Svetlana, sauf que elle, ce n'est pas parce qu'elle n'a pas la capacité intellectuelle de décrocher son permis, c'est juste qui lui est interdit de conduire à cause de sa maladie. Eh Bien Oui, il ne faudrait pas qu'elle s'endorme au volant.

    Revenons-en à nos deux jeunes gens. A présent, Svetlana se trouvait couchait sur une banquette, heureusement cette fois dans une position convenable. Nathan devait s'être assis à côté d'elle, car elle se sentit s'enfoncer dans la banquette. Ah, il pouvait bien dire qu'elle n'était pas si légère, il était bougrement pareil. Elle ferma les yeux et essaye de se concentrer. Avec Nathan dans les parages, une forte concentration autre que sur lui était requise si elle voulait reprendre le contrôle de son corps. Elle se mit, à penser au théâtre ou elle faisait ses cours lorsqu'elle était jeune. C'était ce qui était le plus efficace quand elle voulait se débarrasser de sa paralysie. Elle se remémora cette représentation ou elle avait joué d'Artagnan, petite fille élancée qu'elle était, qui perdait son chapeau parsemé de plumes à chaque phrase prononcée. Malgré tout, elle se souvenait avoir gardée son sérieux pendant toute la scène, pour après rire aux éclats une fois dans les coulisses. Cette période était si précieuse à ses yeux, c'était les années de sa vie ou elle était libre, ou elle connaissait l'insouciance, l'insouciance de ne pas vivre dans la maladie. Svetlana rouvrit les yeux. Il ne fallait pas qu'elle commence à penser à la période d'après, celle ou la maladie lui a rongeait le système nerveux, cela détruirait tout le travail qu'elle venait de réaliser pour se calmer. Elle osa enfin regarder en direction de ce cher Nahan. Il devait la fixer depuis un bon moment déjà, car des veines rouges prêtent à lui éclater le blanc des yeux étaient en train d'apparaître sur ses deux rétines. Si elle avait pu, Svetlana aurait éclaté de rire. Pendant tout son moment de réflexion, le jeune homme avait du s'imaginer, qu'elle était en train de tomber dans le coma, ou pire qu'elle était déjà morte. Il se serait alors senti coupable de ne pas avoir pu lui offrir un dernier verre. Ah Pauvre garçon, malheureusement il lui faudra encore supporter Svetlana toute la soirée. Car la voilà enfin, qui sent son corps s'apaiser, et semble de nouveau lui appartenir. Mais elle ne bougea pas pour autant. Elle était bien trop amuser par cette situation. Elle, couchée comme ivre morte, et à côté, son ami qui attend la moindre réaction. La jeune femme avait une idée. Peut être Nathan lui en voudrait-il, dans ce cas, Svetlana serait au moins au courant de ne pas le refaire une deuxième fois. Mais là, c'était inévitable, il fallait qu'elle le fasse.

    "BOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUHHH"


    Se levant d'un bond, elle se rua sur Nathan, les doigts écartés en imitant un fantôme. Deux secondes plus tard, elle se retrouvait sur le sol, hurlant de rire. Elle ne pouvait regarder la réaction de Nathan, elle s'étoufferait certainement en rigolant encore plus fort qu'elle ne le faisait déjà. Les personnes présentes dans le bar se tournèrent vers elle mais semblaient plus attirés par autre chose. Et cette autre chose, cela devait être Nathan. Arrêtant peu à peu de rire, elle releva la tête pour observer son ami …


[Quoi, qu'est ce qu'ils ont ses cheveux ?
Par contre, J'ai pas relue mon post non plus]]

___________________________________________________________
Personnel
avatar
Nombre de messages : 680
Age : 25
Date d'inscription : 19/04/2008


Feuille de personnage
Disponibilité RP: Occupé(e)

:
MessageSujet: Re: Le ridicule tue -~ Nathane (L) Mer 24 Déc - 16:46

    Mais que faisait-elle ? C’était que ses yeux commençaient à le piquer, lui ! Nathan sentait des larmes prêtes à éclater au moindre battement de cil. Il avait intérêt à tenir… Il était hors de question que son regard ne soit plus posé sur Svetlana. La supposition que ce ne soit plus sa maladie l’inquiétait de plus en plus. Que faisaient les médecins quand ils se retrouvaient face à cette situation ? Prendre le pouls… Cela paraissait peut-être ridicule mais le jeune homme n’en était même pas capable. La dernière fois qu’il avait voulu le faire, il n’avait pas ressenti de battements de cœur et les personnes qui avaient soigné la blessée un peu plus tard s’étaient bien moqués de lui. Il fallait donc trouver une deuxième solution… C’est bon, il avait trouvé !
    Se hissant, il s’approcha de Svetlana, une main tendue prête à lui donner une gifle (une petite gifle) quand soudain.

    - AAAAAH !, hurla-t-il en se rasseyant sur la banquette, les épaules recroquevillées.

    La jeune femme s’était jetée sur lui sans qu’il s’y attende, alors qu’elle paraissait toujours aussi… Morte, il y a quelques secondes encore. Par réflexe, Nathan avait fermé les yeux, comme lorsqu’il était enfant et que son frère s’amusait à lui faire peur. Il n’en rouvrit un que lorsqu’il entendit les gloussements de Svetlana. Ce fut alors qu’il remarqua sa position pittoresque. Apparemment, c’était à son tour de se ridiculiser… D’autant plus que tout le monde regardait les deux étudiants (et surtout lui d’ailleurs) avec un air moitié effrayé, moitié moqueur.

    Essayant de regagner un minimum de sa fierté, Nathan se redressa coût que coût. Cependant, comme si ça pouvait l’aider à cacher cette humiliation, il appuya ses coudes sur la table et mit son visage dans ses mains, afin de ne plus voir ce qui l’entourait. Etait-il possible qu’à chaque fois, les galères retombaient sur lui ? Sûrement car c’était le cas. Ou du moins, ça l’était avec ses camarades de la confrérie Delta. Il fallait avouer, à chaque fois qu’il fréquentait l’un d’eux, il arrivait à un moment ou à un autre qu’il se ridiculise. La malédiction des Deltas probablement !

    Nathan souffla un bon coup et se dégagea le visage pour montrer enfin un sourire. Il se leva, alla au côté de Svetlana et lui tendit une main de bon cœur pour l’aider à se relever. Heureusement qu’il n’était pas trop susceptible et qu’il était dans un de ses bons jours, sinon, son invitation n’aurait même pas été faite.

    - Allez, debout !

    Il demanda au passage au barman un verre de tequila et de vodka et fit un sourire gêné au reste des clients, d’un air de dire que le spectacle était terminé et qu’il pouvait se noyer dans l’alcool dans leur coin. Il n’avait qu’une envie : s’installer et commencer à boire.

    - C’était très fin… Très !



[Nuuuuul ! On va dire que c'est parce que je suis obnubilée d'ouvrir mes cadeaux dans moins de 10 heures xD]

Voir le profil de l'utilisateur
___________________________________________________________
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Le ridicule tue -~ Nathane (L) Mer 31 Déc - 0:00

    Un homme assis au fond du bar observait Nathan les sourcils levés. Apparemment, il était inconcevable pour lui qu'une femme puisse faire peur à un homme. Les à prioris sur le garçon se multiplièrent dans son esprit. tantôt il pensait que le garçon ne devait être qu'un adolescent, pensée passée aux oubliettes lorsqu'il voyait la barbe naissante du garçon, tantôt il prenait Nathan pour une lopette. Ce fut la deuxième idée qui lui resta dans l'esprit. Idée qui fut renforcée lorsque Nathan se mit la tête dans les mains. Il passait maintenant pour le mec timide qui se demande ce qu’il fout dans un bar avec tous les caïds du coin, sorte de mauvais rêve. L’amie qui l’accompagnait qui était en pleine crise de rire au sol passait tout aussi bien pour une folle dans l’esprit de l’homme. Une petite allumeuse qui avait attirée ce jeune adolescent dans un bar et se rendant compte que ce n’était qu’une pauvre lopette, avait préférer lui faire une mauvaise blague plutôt que de l’allumer, sachant très bien qu’elle ne tirerait rien de lui. Eh oui, les gens peuvent avoir beaucoup d’imagination quand ils veulent.

    Quelques peu inquiète du résultat de sa surprise, Svetlana se redressa pour se retrouver assise en tailleur devant Nathan. Se mordant la lèvre, elle observait Nathan dans sa position pittoresque. Apparemment, son geste avait eu l’effet voulu, mais elle ne pouvait s’empêcher de s’imaginer Nathan cardiaque tombant raide au sol. Il en aurait parler à Svetlana si cela avait été le cas, quoi que lorsqu’ils avaient une longue discussion, c’était toujours étant complètement bourrés. La possibilité qu’il ait pu oublier de lui préciser son état cardiaque était donc plausible. Heureusement, Nathan voulant retrouver sa fierté mit sa tête dans ses mains. Il n’était donc pas cardiaque. Svetlana soulagée et ses idées burlesques envolées, elle recommença à rire. Tout ceci n’était que sympathie à l’égard de Nathan, elle ne voulait pas que celui-ci prenne ses rires d’une mauvaise manière.

    - Allez, debout !

    Les yeux clos, elle n’avait pas vu venir Nathan à ses côtés pour l’aider à se relever. Apparemment, il s’était refait de sa malencontreuse aventure. Il n’était pas rancunier, ce que Svetlana lui félicita de l’intérieur. Elle s’accrocha de tout son poids au bras de Nathan, le faisant presque tomber à la place où elle était auparavant assise. Oui peut être qu’il avait raison, la jeune femme était lourde. Ou alors était-ce lui qui était trop maigre ? Svetlana se mit alors en tête de lui demander au moment le plus inattendu s’il n’était pas anorexique, ou un autre truc du genre. En toute ironie de la part de Svetlana bien entendu. Une fois debout elle resta accrochée à Nathan le temps de retrouver son équilibre. Elle tourna son visage vers le sien, un sourire malicieux apparaissant sur ses lèvres lorsqu’il fit leurs commandes. A l’entente du mot Tequila, Svetlana eut un petit rire nerveux. Nathan était vraiment incorrigible. Svetlana détestait la Tequila, et le fait que le garçon puisse lui, y trouver son bonheur lui était une pensée impossible.

    - C’était très fin… Très !

    La jeune femme n’en doutait pas. De toute manière, Nathan ne lui en voulait pas, elle pouvait se permettre d’afficher son animosité à l’idée d’avoir fait peur à un Eatson. C’était plutôt un exploit, elle était presque certaine d’être la seule à avoir réussi à le sortir de son calme constant. Car c’est vrai il faut le dire, peu de personnes pouvait se vanter d’avoir vu Nathan en colère ou euphorique, ou tout autre forme de ressenti qui provoque un minimum d’animosité. Il lui faisait penser aux Indiens, toujours zen, à rester calme dans toutes les circonstances. C’était une qualité vraiment appréciable chez lui.

    - Dis moi Nathan, qu’Est-ce que c’est que ce pull ? Tu es avec moi là, tu aurais pu faire un effort vestimentaire au moins pour mes pauvres yeux…

    La jeune femme lui donna un léger coup sur l’épaule, avant de lui envoyer un clin d’œil. Elle aimait le provoquer, elle se savait toujours dans une position ou se serait lui qui la rembarrerait le plus au final, quitte à passer pour une conne. Continuant à provoquer Nathan du regard, elle s’asseyait à côté du comptoir et observa le barman leur servir leur commande. Ses yeux pétillaient d’impatience. Elle avait attendue toute une semaine avant ce moment, en dehors de la fête du week end, bien entendu, celle-ci ne comptait pas vraiment comme une vraie cuite. Sortant de sa poche son paquet de cigarette , elle commença à s’en rouler une et se la fourra dans la bouche. Puis elle lança un regard interrogatif vers Nathan . Avant qu’il ait répondu quoi que ce soit, Svetlana s’exclama et en roula une autre avant de la mettre dans la bouche de Nathan. Il ne broncha pas, ce qui n’était guère étonnant pour quelque un qui ne vivait que pour la cigarette, ou presque… Quand ils commencèrent à fumer leurs joints, Svetlana lui donna une petite tape sur la tête, il lui faisait penser à un chien acceptant le nos nos que lui tend sa maîtresse.

    - T’inquiète Eatson, y a pas plus de mauvais trucs que dans une cigarette normal là dedans !

    Quitte à prendre Nathan pour un imbécile, autant commencer tout de suite…

___________________________________________________________
Personnel
avatar
Nombre de messages : 680
Age : 25
Date d'inscription : 19/04/2008


Feuille de personnage
Disponibilité RP: Occupé(e)

:
MessageSujet: Re: Le ridicule tue -~ Nathane (L) Dim 18 Jan - 20:25

    Ce n’était pas la première fois que Nathan vivait un moment pareil aux côtés de Svetlana : pittoresque, voire humiliant… Mais lorsqu’ils étaient sous l’emprise de l’alcool, c’était quelque chose que l’on pouvait qualifier de « normal » mais là, ce n’était pas le cas. Le jeune homme n’avait rien bu d’autre que de l’eau ce jour-là, bien plus saine pour lui. Si on ne comptait pas la dizaine de paquets de cigarettes qu’il consumait par semaine et ses séances de beuverie entre Svetlana et les fêtes, Nathan était sain. « Sain »… Evidemment, il se forçait un peu à faire du sport quand il pouvait, pour éviter d’être un parfait légume passant ses journées devant des films ou en cours. Il n’avait pas non plus un équilibre alimentaire complet à cause de son végétarisme. Cependant, il se considérait en bonne santé et en aucun cas alcoolique. Du moins, ça, il l’espérait. Boire « quelques » verres en compagnie de Svetlana lui permettait seulement de se décontracter en milieu de semaine… Et dire certaines choses qu’il n’oserait pas dévoiler en temps normal. Au moins, en faisant ça, il libérait un peu son esprit de son fardeau, tout en étant certain que la Delta ne se souviendrait pas clairement de tout ça.

    Nathan tentait donc de se persuader qu’il pouvait assumer lorsqu’il s’était redressé et avait carré ses épaules. En s’approchant de Svetlana, il avait ignoré ses rires moqueurs en se contentant de lever les yeux au ciel et de lui répondre par un léger sourire. Heureusement, il était du genre à pouvoir se moquer de lui-même. Accrochée à son bras et arborant ce regard rieur, Svetlana eut le droit à une réaction rare chez le garçon. Prétendant ça pour une expression comme une autre, il fit mine de monter les dents et de grogner, pour montrer sa protestation. Deux secondes plus tard, il en ricanait.

    Il tourna le dos à son interlocutrice pour aller se rasseoir, ne cessant d’hésiter entre les mesures qu’il pouvait prendre. Un air jovial, un air faussement boudeur… Ou plutôt l’air neutre qu’il prenait souvent. Du sérieux avec une pointe de malice qu’il étalait sur son sourire et son regard. Sa tenue de combat en quelque sorte lorsque commençait les « hostilités » entre Svetlana et lui.

    - Je pourrais te retourner le compliment… Je crois que ton ami de tout-à-l’heure t’a laissé un petit souvenir.

    Il coupa la moquerie en un rire et en accueillant leur commande. SA commande, il fallait le reconnaître. Nathan était déjà en train de tirer son verre vers lui quand son amie sortit un paquet de tabac et commença à prendre soin de rouler des cigarettes. Sans protester, il en reçut une entre ses deux lèvres, sans avoir pu bouger ce n’est-ce qu’un doigt. Le fumeur qu’il était prit le dessus sur son envie de boire. Pourtant, il état pressé de terminer sa cigarette. Il détestait mélanger alcool et tabac !
    Réagissant enfin, il sortit de sa poche de jean un briquet. Il reçut juste après la tape de Svetlana avec un air blasé et le sentiment de passer pour un parfait idiot.

    - Deuxième coup en moins de trois minutes, fais gaffe à toi, menaça-t-il entre deux taffes. Après un petit moment, il répliqua enfin à la remarque de l’étudiante. Pour « là dedans » … J’ai juste l’impression de retourner quelques années plus tôt, quand je me planquais de ma mère.

    Plus jeune et avec le peu d’argent qu’il avait, Nathan n’avait pas trouvé mieux que de piquer le tabac de son père pour fumer. C’était triste à voir et en même temps compréhensible à savoir que le seul vendeur de la ville connaissait parfaitement ses parents. Il se serait mal vu expliquer son achat à sa mère. D’autant plus, qu’à l’époque, il fumait avec beaucoup moins d’aise qu’aujourd’hui. Il fumait d’ailleurs rarement pour Alicia, sa petite amie alors.

    Le jeune homme enchaînait les bouffées de fumée rapidement. Peut-être parce qu’il en prenait des particulièrement longues et que les roulées étaient particulièrement petites. Lorsqu’il ne laissa de sa cigarette que la jointure, il l’écrasa dans un cendrier avant de pressait Svetlana de son lourd regard bleu. Il avait au moins la politesse de l’attendre avant de commencer… Bien que lui mettre la pression ainsi manquait certainement un peu de courtoisie.

Voir le profil de l'utilisateur
___________________________________________________________
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le ridicule tue -~ Nathane (L)


___________________________________________________________

Le ridicule tue -~ Nathane (L)

Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BROTHERHOOD : Harvard Campus ::  :: Corbeille :: Saison 1-